Nouvelles condamnations pour des menaces sur les réseaux sociaux

justice
Justice Tribunal correctionnel Nouméa
©Natacha Lassauce-Cognard / Ncla1ere
Deux personnes ont été condamnées pour des menaces proférées sur Internet, indique ce mardi le procureur. L’une à l’encontre d’un homme ayant fait un recours contre la septaine, l’autre à l’encontre de Sonia Backes.

Un habitant de Lifou âgé de 39 ans a été condamné pour provocation publique à la commission d’un crime, a annoncé ce mardi le procureur de la République. L’homme a été jugé lors d’une audience en reconnaissance préalable de culpabilité. Il avait publié un message appelant à torturer une personne ayant fait un  recours d’une personne contre le sas sanitaire.

Il a écopé de 140 heures de travail d’intérêt général à effectuer dans le délai de 18 mois et  à la peine de 3 mois d’emprisonnement en cas d’inexécution du TIG. 

 

Menaces envers la présidente de la province Sud

L’autre affaire concerne cette fois une Bouraillaise de 34 ans, qui avait proféré à deux reprises des menaces de mort à l’encontre de Sonia Backes sur Internet.

Sans antécédent judiciaire, elle a été condamnée à la peine de 100 jours amende à 800 francs (soit une amende de 80 000 francs qui conduira à la peine de 100 jours d’emprisonnement  en cas de non-règlement.