O'League 2017. Un tournant pour le football calédonien ?

sportncla1ère
Les présidents de Hienghène (J.P Djaiwe) et Magenta (M.Messaud) évoquent la O'League 2017.
Les présidents de Hienghène (J.P Djaiwe) et Magenta (M.Messaud) évoquent la O'League 2017. ©M.C
L'organisation en Nouvelle-Calédonie de deux poules de la ligue des champions d'Océanie 2017 est une première sur le territoire. Magenta et Hienghène veulent ainsi contribuer à tirer le football calédonien vers le haut. Pour les clubs, l'investissement est important. 

DES PRESIDENTS AMBITIEUX

On aimerait entendre plus souvent ce genre de paroles et assister régulièrement à ce genre d'actes bénéfiques pour le football calédonien. Jean-Pïerre Djaïwé et Michel Messaud ne travaillent pas pour le même club, mais ils partagent un même objectif : valoriser le ballon rond sur le territoire et montrer qu'il peut être à la hauteur dans la région océanienne. 
Pour Hienghène, l'organisation d'une poule de O'League est un challenge qu'il était indispensable de relever. Jean-Pierre Djaïwé estime qu'il s'agit à la fois d'une récompense pour la génération dorée de son club, mais aussi d'une voie à suivre pour les autres équipes de la province Nord. 

Jean-Pierre Djaïwé, président de Hienghène Sport.


Dans sa poule, Hienghène sera accompagné des néo-zélandais de Team Wellington, des champions de Fidji et du vainqueur du tour préliminaire. Toutes les rencontres se joueront au stade Yoshida de Koné où la capacité maximale autorisée sera de 2000 personnes. Comme pour Magenta, il faudra gérer les déplacements et les hébergements des officiels et des équipes, ainsi que la sécurité et la billeterie. Hienghène a démarché la province Nord et toutes ses communes pour l'aider financièrement. Après des années de progression sportives, le club se met en position de répondre à cette logistique importante mais aussi de contribuer au développement du football calédonien. Jean-Pierre Djaïwé à nouveau :

"promouvoir le football et l'élever"

 

AIDER LE FOOTBALL CAGOU A VOIR PLUS GRAND A L'AVENIR

Magenta s'inscrit dans cette même logique. Pour le club de Michel Messaud, c'est une politique ambitieuse de longue date. L'ASM possède le plus grand nombre de trophées en championnat et en coupe. Il a déjà disputé une finale de O'League et s'est hissé dans le dernier carré de l'édition 2016. Lors de la ligue des champions 2017, l'équipe affrontera les Papous d'Hekari United, les Tahitiens de l'AS Central Sport, et le finaliste du tour préliminaire. Au maximum, 9000 personnes pourront assister aux rencontres au stade Numa Daly. L'enceinte ne sera sans doute pas autant remplie, mais Michel Messaud espère que le public calédonien sera au rendez-vous, ainsi que les institutions pour l'aider :

L'importance du soutien populaire pour Michel Messaud


Comme Jean-Pierre Djaïwé, le président de Magenta était déterminé à organiser sa poule de O'League à Nouméa. Le fait de jouer à domicile est un avantage, mais au-delà, il s'agit aussi de tirer le football calédonien vers le haut.
Si l'organisation est optimale, d'autres compétitions pourront avoir lieu sur le territoire. Michel Messaud :

La O'League 2017 en Calédonie : une première étape pour viser plus haut.

 

LA PROBLEMATIQUE DU CALENDRIER

Si beaucoup de choses positives découlent de l'organisation de deux poules de O'League sur le territoire, il reste un problème important : le calendrier. Lorsque la ligue des champions d'Océanie 2017 débutera, les équipes néozélandaises seront en fin de championnat dans leur pays, alors que les formations calédoniennes n'auront pas encore commencé la Super Ligue. Le président de la Fédération calédonienne, Steeve Laigle, propose d'inviter une équipe australienne pour un tournoi de préparation triangulaire avec Hienghène et Magenta. Rien d'officiel et de concret pour l'heure.
La véritable solution serait de revoir le calendrier de la saison football en Nouvelle-Calédonie. Le président de l'ASM, Michel Messaud a son idée sur la question :

Le problème du calendrier de la O'League 2017 pour les clubs cagous

 

LA CERISE SUR LE GÂTEAU ... EN 2018 ?

Steeve Laigle l'a annoncé jeudi au siège de la Fédération calédonienne de football : la Confédération océanienne envisage de qualifier le vainqueur de la O'League 2018 pour la Ligue des Champions de la même année. Les clubs champions des différentes confédérations à travers le monde seraient intégrés à la plus grande compétition de clubs de la planète. Pour l'instant, rien n'est fait, mais la volonté est clairement exprimée. Si une telle demande était acceptée, cela donnerait encore davantage d'ampleur à la O'League. De quoi passionner encore un peu plus les foules et motiver le football calédonien à s'adapter à cette nouvelle donne internationale. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live