O'League : Magenta ouvre le bal sur NC1ère

sportncla1ère
Gil Elmour, finaliste de la O'League 2005 avec Magenta
Gil Elmour, finaliste de la O'League 2005 avec Magenta ©Getty Image
La Ligue des Champions d'Océanie débute ce vendredi à Auckland. Elle est qualificative pour le barrage du Mondial des clubs FIFA. L'ASM affronte cet après-midi le Kiwi FC dans le groupe C. Rendez-vous à 14h30 sur NC1ère télévision. En 2005, le club avait atteint la finale.
L'ASM EN O'LEAGUE : UNE LONGUE HISTOIRE
Depuis 1987, seuls cinq représentants du territoire ont participé à l'épreuve. Le CA Saint-Louis a été le premier en lice. Il s'était arrêté au stade des demi-finales du tour préliminaire, lors de la première édition. L'équipe s'était inclinée aux tirs aux buts 4-2, après un nul 2 partout dans le temps réglementaire contre les Rangers d'Honiara. L'AS Magenta a ensuite pris le relais en 2005 et 2006, puis en 2009-2010, 2010-2011 et 2013-2014. A ce jour, personne n'est allé aussi loin que les coéquipiers de Pierre Wajoka en 2005. Ils avaient perdu 2-0 contre les australiens du Sydney FC en finale. Un adversaire entraîné par Pierre Littbarski, finaliste de la Coupe du Monde avec l'Allemagne en 1982 et 1986 et finalement vainqueur du trophée quatre ans plus tard.

Les souvenirs de Gil Elmour sur cette finale 2005 :

Gil Elmour, l'un des joueurs les plus capés de la sélection calédonienne avec Pierre Wajoka, Gilles Tavergeux, et Jean-Louis Poithily. Il était titulaire avec l'ASM en finale de la O'League 2005.


Comme l'ASM, le FC Gaitcha est lui parvenu à atteindre le dernier carré en 2014-2015 avec un groupe composé de joueurs prêtés, comme l'attaquant de Hienghène Bertrand Kaï, et des éléments transférés en provenance de Magenta.
La O'League a été plus cruelle pour la JS Baco, éliminée en tour préliminaire de l'édition 2007-2008, et l'AS Mont-Dore dominée trois fois en phase de poule entre 2007 et 2013. Bilan : 14 défaites, 2 nuls et aucun succès.
 
MAGENTA BIEN ARME
Avec plusieurs des meilleurs atouts de l'ASM, Gaitcha n'avait perdu que d'un petit but, 1-0, contre Auckland City en demi-finale de l'édition 2015. Preuve qu'une solide équipe calédonienne peut rivaliser avec le ténor néozélandais, vainqueur des cinq dernières Ligue des Champions ! Les cadres de Magenta sont revenus à la maison pour tenter d'aller le plus loin possible dans le tournoi. Le meneur de jeu Pierre Wajoka est dans l'effectif, aux côtés de Noël Kaudre, et Joël Wakanumune. Trois pièces maîtresses. Cédric Sansot offre de la taille et de la puissance dans l'entrejeu, George Béaruné et Loïc Wakanumune apporteront de la rigueur et de l'expérience en défense. Il faudra aussi compter sur l'attaquant Marek Aucher qui flambe en Super Ligue. 

Le sentiment du coach, Alain Moizan, sur les chances de l'ASM dans cette O'League 2016 :

L'interview d'Alain Moizan


L'AS Magenta jouera son premier match à 14h30, heure de Nouvelle-Calédonie, ce vendredi sur NC1ère télévision. Elle affrontera le champion des Samoa, le Kiwi FC, au QBE Stadium d'Auckland.
Le milieu Marius Bako, et le gardien Steve Ixoee, sont en phase de reprise et ne joueront pas.
A noter également l'absence de Kévin Némia. Si l'ancien buteur de Wacaélé a bien pris l'avion, il ne sera pas aligné par Alain Moizan. Son inscription a été jugée trop tardive par l'OFC.
Le Kiwi FC est censé être l'adversaire le plus faible du groupe C. La plupart des joueurs sont issus des Samoa, mais on trouve également le défeseur néozélandais Barry Lewis, l'attaquant anglais Thomas Mosquera (deux anciens du championnat NZ), et les salomonais Beato Apanai et Thomas Herowai. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live