publicité

O'League : le tirage au sort du tableau final très favorable aux Cagous

En quarts de finale en avril, les deux représentants calédoniens évitent les adversaires néo-zélandais, favoris de la compétition. En prime, si Hienghène et Magenta passent ce stade, ils recevront ensuite en demi-finale. Et l'ASM pourrait même jouer à domicile une éventuelle finale. 

Le tirage au sort était effectué ce mardi à Auckland. © OFC TV
© OFC TV Le tirage au sort était effectué ce mardi à Auckland.
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le

Magenta s'en sort très bien, jouera Central en 1/4


Cela ne pouvait pas mieux tomber. Lors du tirage au sort du tableau final de la ligue des champions d'Océanie ce mardi matin à Auckland, aucun des mauvais scénarios possibles ne s'est produit.
Magenta, obligé de se confronter au premier d'un autre groupe, aurait pu jouer son quart de finale à l'extérieur sur le terrain du tenant du titre, Team Wellington, ou chez son camarade de la Super Ligue, Hienghène. Au lieu de cela, l'ASM affrontera les Tahitiens de l'AS Central Sport qui comptent dans leurs rangs trois cagous avec George Béaruné, Pierre Bako, et Jacques Wamytan. Ce sera des retrouvailles entre ces deux clubs qui s'étaient déjà croisés lors de l'édition 2017. C'était en phase de poule et les troupes d'Alain Moizan avaient gagné 4-2.
 
Magenta - Central en O'League 2017

Si il faudra se déplacer à Tahiti pour ce quart de finale de O'League version 2019, Magenta, en cas de succès, aura l'avantage de recevoir ensuite en demi-finale, et si le club s'impose à nouveau, d'accueilir son adversaire en finale. 
 

Hienghène gâté également


Pour Hienghène, le tirage au sort a également été clément. L'équipe de Félix Tagawa tombe sur les Fidjiens de Ba FC qui ont engrangé le plus petit nombre de points pour un deuxième de groupe (4), même si la concurrence était solide (Team Wellington et Erakor). Là encore, cette affiche n'est pas nouvelle. Lors de sa première participation à la O'League en 2017, Hienghène avait obtenu le nul 1 partout contre cet adversaire. Ba a déjà été finaliste de la compétition par le passé, mais c'était il y a plus de dix ans (2007).
 
Hienghène - Ba lors de la O'league 2017

Dans les autres rencontres : Auckland City sera opposé à domicile à Lae City (PNG) et Team Wellington à Henderson Eels (SAL).

Le reportage de Martin Charmasson 
TIRAGE AU SORT QUARTS FINALES LIGUE CHAMPION FOOT
A RETENIR DES ADVERSAIRES

AS Central Sport :

Central est coaché par Efrain Aranaeda, un ancien joueur chilien ayant évolué à Tahiti. C'est sa deuxième participation à la O'League après 2017. L'an dernier, le club a mis fin à 33 ans de disette dans son championnat.
En ligue des champions d'Océanie cette année, l'équipe a d'abord battu les Salomonais d'Henderson Eels avant de laminer les Papous de Morobe Wawens 7-0, puis d'assurer un nul 2 partout contre les Fidjiens de Lautoka, pourtant très bien renforcés (le meneur vanuatais Bong Kalo et le défenseur néo-zélandais de Hawke's Bay, Daniel Allan).
L'AS Central a terminé invaincu en tête du groupe B. L'ancien milieu de Wetr Pierre Bako a joué les trois matchs au poste de latéral droit, alors que l'ex-montdorien Jacques Wamytan était titulaire en défense central, tout comme le transfuge de Patho, George Béaruné, au milieu de terrain. 

Ba FC :

Dans la poule C, les Fidjiens ont commencé par une défaite 2-0 contre Team Wellington (vainqueur de la dernière édition), avant d'accrocher un nul important 1 partout face aux Vanuatais d'Erakor, et de battre largement Kiwi FC 5-1. Avec 4 points au terme de ses trois matchs, Ba s'est retrouvé à égalité de points avec Erakor, mais a gagné son ticket au goal average général (+2 contre -1) pour les quarts de finale.
En 2007, le club était parvenu à atteindre la finale de la Coupe des clubs champions d'Océanie en s'inclinant au but marqué à l'extérieur devant Waitakere United (2-1, 0-1). En 2015, il s'était fait battre en demi-finale par Team Wellington 2-0. 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play