publicité

Observer les baleines sans les déranger

La saison officielle de l’observation des baleines commence samedi 14 juillet. Comme chaque année, les opérateurs de whale watching suivent une formation sur les règles à suivre. 25 professionnels ont signé ce mardi la charte de la Province Sud qui les engage au respect des mammifères marins.

© Kim Jaloustre
© Kim Jaloustre
  • Malia-Losa Falelavaki, Brigitte Whaap et Caroline Moureaux
  • Publié le , mis à jour le
Chaque année, les baleines réalisent une migration depuis l’Antarctique pour se réfugier dans les eaux calédoniennes et donner naissance à leurs petits.
Mais attention, ces mammifères sont protégés. Tout n'est pas permis pour les approcher, une charte d'observation des cétacés existe.
© Province Sud
© Province Sud

Cyril de l’association Calédonie Charter l’a signée ce mardi.

Des animaux qui peuvent être perturbés

L’observation des baleines génère des perturbations sur cette population. Caroline Groseille chef du service des garde-nature de la Province Sud.
Les professionnels ont reçu un fanion à installer sur leur bateau. © Brigitte Whaap
© Brigitte Whaap Les professionnels ont reçu un fanion à installer sur leur bateau.


Des règles claires

Maintenir une distance de 100 m des groupes de baleines, pas plus d’une demi-heure d’observation , le nombre de bateaux limité à 4 et positionnés sur un seul côté sont les principales règles.

Mieux encore pour ne pas déranger les baleines, les observer depuis la terre ferme à l’observatoire du Cap N’Dua.  Il y a des jumelles et c’est gratuit.
Le reportage de Brigitte Whaap et Michel Bouilliez
CHARTE OBSERVATION DES BALEINES

Retrouvez ici les règles à suivre pour observer les baleines : 
1 531 203 348

Sur le même thème

  • mer

    Le «Kea Trader» a reçu de la visite

    Elle n'est pas montée à bord, mais une délégation d'autorités institutionnelles et coutumières s'est rendue au plus près du porte-conteneurs échoué sur le récif Durand depuis seize mois. Pour «se rendre compte sur site des réalités du chantier».

  • mer

    Un minéralier manque de s'échouer sur le récif à Koumac

    Le navire en provenance de Chine dérivait vers le récif alors qu’il allait franchir les passes de Koumac. Plusieurs remorqueurs sont intervenus pour empêcher l’échouement du « Shiny Halo ». 

  • mer

    Cent personnes au chevet d'un «Kea Trader» toujours plus dégradé

    Ce qui reste du Kea Trader sur le récif Durand accuse une nouvelle dégradation, décrit le dernier point de situation diffusé par l’Etat. Il évoque également des conditions d'intervention qui «demeurent difficiles» pour la société chinoise qui retire les débris immergés.  

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play