OGM : les interdictions d'importation s'étendent

environnement
Les interdictions d'importation en Nouvelle-Calédonie vont s'étendre, pour les organismes génétiquement modifiés. C'est la décision validée hier, mardi 6 juin, par le gouvernement.
«Aujourd'hui, les OGM sont interdits à l'importation pour tout ce qui est semence agricole céréalière, détaille Philippe Germain, le président du gouvernement. Nous avons étendu cette interdiction à toutes formes de semences, y compris celles qui ont vocation à être distribuées aux particuliers. Et nous avons interdit tous les aliments pour animaux contenant des OGM, ou qui ont été réalisés à partir de productions OGM. Pour que la boucle soit bouclée et qu'il n'y ait plus ni de semence ni d'aliment OGM qui entre en Calédonie.»
Qu'il s'agisse de légumes, de blé, de soja, de maïs ou de plantes ornementales. Une attestation «non OGM» sera d'ailleurs exigée auprès du fournisseur pour les végétaux destinés à la plantation. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live