L’opérateur chinois est monté à bord du Kea Trader

sécurité
«Les équipes de Shanghai Salvage Company (SSC) ont profité d’une fenêtre météo clémente dimanche et lundi pour monter à bord du Kea Trader.» C’est ce que signale le haut-commissariat dans le dernier point consacré à la situation du porte-conteneurs échoué depuis le 12 juillet. «Ce premier embarquement, depuis la passation de suite avec Ardent, a permis à SSC de faire un état des lieux précis de la situation du bâtiment, poursuit le texte signé de Thierry Lataste. Ces deux jours à bord ont également rendu possible le retrait d’éléments pouvant être des objets flottants, dits « floatsam », encore présents (mobilier, cloison etc.).»

Echanges avec des entreprises locales​

L’opérateur chinois attendait une autre amélioration des conditions de navigation pour retourner à bord et ajuster son plan d’action. Mardi, ses équipes auraient eu des échanges avec 35 représentants d’entreprises locales prêts à s’investir dans les opérations destinées à dégager l'épave du récif Durand.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live