nouvelle calédonie
info locale

Opération escargot à Nouméa : l’organisateur présumé jugé le 17 décembre

Un homme de 62 ans a été placé en garde à vue mardi. Il se présente comme l’instigateur du « cortège constitué d’une vingtaine de véhicules qui a généré des troubles en centre-ville et le long des baies » le 21 septembre, à Nouméa, précise le procureur de la République dans un communiqué envoyé aujourd’hui.
Cette action, visiblement menée par le « Collectif des riverains du Pacifique et de la désobéissance civique » faisait l’objet d’une enquête confiée à la police nationale. Le mis en cause comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Nouméa le 17 décembre pour « organisation de manifestation sans déclaration et entrave à la circulation ». Des infractions passibles de deux ans de prison.
Le soir de cette action, l’Avenir en confiance avait vivement réagi à cette mobilisation. Dans un communiqué, le mouvement avait déclaré que ces véhicules diffusaient « des propos xénophobes et racistes à l’encontre de la France, appelant par exemple la population calédonienne à la rébellion contre la propriété privée et l’incitant à défier l’ordre républicain ». Pour l’heure, aucune poursuite ne semble engagée contre le ou les auteurs de ces propos qui, s’ils sont avérés, constituent une infraction. 
 
Publicité