Pacifique Sud: les Fidji se disent débarrassées du coronavirus

coronavirus
FIDJI
Le tourisme industrie essentielle aux îles Fidji ©AFP
Les Fidji ont annoncé vendredi être  débarrassées du coronavirus, l'île ne comptant plus aucune personne porteuse de la maladie. Le secteur touristique pourrait rapidement redémarrer.
Mi-mars, un vent de panique s'était emparé de cette île de 930.000 habitants à l'annonce du premier cas de Covid-19. Les Fidji sont situés à 1350 kilomètres à l’est de la Nouvelle-Calédonie. La mise en place d'une politique stricte, comme le placement à l'isolement et des contrôles aux frontières, ont permis à l'île de contenir la propagation de l'épidémie. Au total, seuls 18 cas ont été recensés.


Satisfaction

Le Premier ministre Frank Bainimarama a attribué cette victoire "aux prières, au travail acharné et à la science. Les Fiji ne comptent désormais plus de patients porteurs du Covid-19", a-t-il tweeté. "Et même si le nombre de personnes testées augmente de jour en jour, cela fait désormais 45 jours que nous avons enregistré notre dernier cas. Sans aucun décès, notre taux de guérison est de 100%", s'est-il félicité.

 

Fermer la porte au tourisme

Au départ, les îles du Pacifique ont été considérées comme très vulnérables au coronavirus en raison du manque de moyens sanitaires et d'un taux important de personnes souffrant de diabète ou de problèmes cardiaques. L'isolement géographique de cette partie du monde était également susceptible de favoriser l'incubation du virus. C'est ce qui s'était produit l'an dernier aux Samoa où la rougeole a tué 83 personnes, surtout des enfants.

Cependant, les pays de la région Pacifique ont très vite réagi et décidé de fermer leurs frontières au tourisme, qui est pourtant leur principale source de revenue. Ainsi, beaucoup de nations n'ont enregistré aucun cas de coronavirus, notamment les Tonga, les Palau, les îles Salomon, les îles Cook, les Samoa, ainsi que le Vanuatu et la Micronésie, rapporte l’AFP.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live