Païta. Le meilleur score FN de l'agglomération

politique
Diagramme de Païta
Marine Le Pen obtient un taux important à Païta, son meilleur de l'agglomération, dans une commune où le FN calédonien conservait un socle, même érodé. François Fillon n'est pas loin, Emmanuel Macron se place en numéro trois.
Au sein de l'agglomération nouméenne, c'est à Païta que Marine Le Pen a fait le taux le plus important. Dans la commune administrée par Harold Martin (Les Républicains), la candidate Front national atteint 35,65 % des voix. Au premier tour de la présidentielle de 2012, elle obtenait presque trois fois moins : 12,51 %. Et ses 764 voix de l'époque se sont plus que triplées, elles se sont changées en 2487 bulletins. 

Un socle électoral ancien

Ce résultat important à Païta s'explique sans doute par les mêmes raisons qui ont vue Marine Le Pen percer un peu partout en Nouvelle-Calédonie. Mais peut-être, aussi, par le socle électoral que le FN calédonien a toujours gardé à Païta, même s'il était ébranlé ces dernières années. Une base cultivée par les candidatures successives de sa représentante Bianca Hénin aux municipales, par exemple : elle y faisait 8 % en 2008, et encore 5% en 2014. 

Un écart de 241 voix

Comme dans les deux autres villes du pourtour nouméen, François Fillon fait à peine moins que la candidate d'extrême-droite. A Païta, la différence est un tout petit peu plus grande qu'à Dumbéa et au Mont-Dore : 241 électeurs de différence entre la responsable du FN et le candidat LR, qui atteint 32,2 %. Comme à Dumbéa et au Mont-Dore, c'est beaucoup moins qu'un Nicolas Sarkozy au premier tour de la précédente présidentielle (presque 60 %).

Mélenchon un peu moins bien soutenu

A Païta, la troisième place revient à Emmanuel Macron, à plus de 11%. Jean-Luc Mélenchon est moins bien soutenu que dans les trois villes du Grand Nouméa. Mais avec près de 7 %, le chef de file des Insoumis se positionne tout de même en quatrième. Benoît Hamon obtient seulement 332 voix (4,7 %) : en 2012, le candidat socialiste Hollande (qui n'avait pas encore gouverné le pays) a mieux convaincu, avec quasiment 15 % au premier tour. 

Un nombre d'électeurs qui grimpe avec la population

Cette muncipalité se distingue également par sa forte croissance, boostée par les grands lotissements et les familles nouméennes en quête de moindre loyer. Depuis la précédente élection présidentielle, Païta affiche environ 2900 électeurs supplémentaires. Et de nouveaux bureaux ouverts. La carte électorale et la répartition des votants ont donc évolué.    
Les Outre-mer en continu
Accéder au live