publicité

Un paquet suspect découvert à Christchurch, un homme arrêté

  • AFP, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DU 2 MAI]

Mercredi, la police néo-zélandaise a exclu tout lien entre la découverte d'une bombe la veille, à Christchurch, et le carnage du 15 mars dans lequel cinquante musulmans ont été tués par un suprémaciste blanc. Elle avait arrêté un homme de 33 ans, mardi, après la découverte d'un paquet suspect et de munitions dans la petite banlieue de Phillipstown. Le suspect a été inculpé de possession d'explosifs, de munitions et d'armes et a comparu devant un tribunal le 1er-Mai. Quant au paquet, une équipe de démineurs l’a sécurisé.
 

Une ville en état d'alerte

La ville est toujours en état d'alerte après la double attaques des mosquées. La semaine dernière, d'importantes mesures de sécurité avaient été mises en place pour la venue du prince William, qui a rencontré des survivants du carnage. La police néo-zélandaise a demandé aux gens de rester vigilants.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play