Parcours d'un candidat : Gaël Yanno

élections
Gaël Yanno, de l’UCF, candidat aux législatives dans la première circonscription
Gaël Yanno est candidat aux élections législatives dans la 1ère circonscription de la Nouvelle-Calédonie, au nom de l'Union pour la Calédonie dans la France (UCF). Voici son portrait, et le projet qu'il porte. 

Son portrait

Gaël Yanno est né à Nouméa le 2 juillet 1961. Il est marié et père de trois enfants. Après le secondaire à Nouméa, il intègre l’Institut d’études politiques de Paris. Diplômé en Sciences économiques, il commence sa carrière professionnelle dans la capitale. De retour en Calédonie, il exerce comme commissaire aux comptes. Membre RPCR de l’assemblée de la province Sud et du congrès du Territoire, il est également élu au conseil municipal de Nouméa, adjoint au maire en charge des finances et premier adjoint. Il se présente aussi comme candidat à la mairie.
Gaël Yanno est élu député en 2007. Candidat Rassemblement-UMP aux législatives de 2012, il s’incline au second tour.
Fondateur du MPC, Mouvement populaire calédonien, il participe par la suite à la formation de l’Union pour la Calédonie dans la France.
Président du Congrès en 2014, Gael Yanno se lance pour la troisième fois aux législatives dans la première circonscription sous la bannière, cette fois, de l’UCF.
Son suppléant est Sacha Benisti, 40 ans, exclu du corps électoral des provinciales.
Leur combat : le droit de vote pour tous et le maintien de la Calédonie dans la République française.
 

Son projet

Gaël Yanno était interrogé par Nathalie Daly le mardi 23 mai. 
L'entretien de Gaël Yanno, candidat législatives dans la 1ère circonscription


L'ensemble des candidats de la première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live