Parcours d'un candidat : Harold Martin

élections
Harold Martin
Harold Martin, candidat dans la seconde circonscription ©NC 1ère
Il a été président du gouvernement et du Congrès, il dirige la commune de Païta depuis 1995. Candidat aux législatives pour la deuxième fois, Harold Martin se présente dans la seconde circonscription sans étiquette nationale.

Son portrait

Harold Martin a 63 ans, il est marié et père de famille. C’est un descendant de l’Anglais James Paddon, considéré comme le premier colon à avoir fait souche en Nouvelle-Calédonie.
En 1978, Harold Martin est diplômé en tant que conducteur de travaux dans le bâtiment. Très tôt, il se lance en politique. A 23 ans, il adhère au Rassemblement pour la Calédonie, dont naîtra le RPCR, et devient l’un des protégés de Jacques Lafleur.
Son premier mandat est celui d’élu à l'Assemblée territoriale, ancêtre du Congrès, en novembre 1984. Dans les années quatre-vingt-dix, il dirige l’Erpa et l’Ocef. Il décroche son premier mandat comme maire de Païta en 1995.   
En 2004, la rupture avec son mentor Jacques Lafleur est consommée et Harold Martin lance l’Avenir ensemble avec d’autres personnalités «dissidentes», telles que Didier Leroux, Sonia Lagarde ou encore Philippe Gomès. Une alliance qui dure à peine quatre ans.
Tout en conservant son fief de Païta, Harold Martin a présidé les plus hautes institutions locales. Le gouvernement, entre 2007 et 2009, puis entre 2011 et 2014. Le Congrès, de 1997 à 1998, de 2004 à 2007 et de 2009 à 2011. 
Harold Martin a déjà tenté une fois de siéger au Palais-Bourbon, en 2007. Pour ces législatives 2017, il part sans étiquette nationale, avec Grégoire Bernut comme suppléant.
Leur slogan : «Vous êtes libres de dire non à l’indépendance».
 

Son projet

Harold Martin était reçu en entretien sur NC 1ère la télé, par Nathalie Daly, le jeudi 1er juin.

 
L'ensemble des candidats de la seconde circonscription
Henry Bodeouarou (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée) ; Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France) ; Oscar Diaz (Union populaire républicaine) ;Philippe Gomès (Calédonie Ensemble) ; Bianca Hénin (Front national) ; Louis Mapou (Union nationale pour l'indépendance) ; Harold Martin (Droite républicaine) ; Manuel Millar (sans étiquette); Pascal Vittori (Tous Calédoniens).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live