Parcours d'un candidat : Macate Wénéhoua

élections
Macate Wenehoua
Macate Wenehoua, candidat pour la première circonscription ©NC 1ère
Macate Wénéhoua se présente aux élections dans la 1ère circonscription sans le soutien de son parti l’UPM.
Voici son portrait, et le projet qu’il porte.

Son portrait

Macate Wénéhoua a 69 ans. Originaire de Lifou, il est père de 6 enfants.
Il a grandi  dans le quartier de Montravel à Nouméa. Diplômé en architecture et en urbanisme, conseiller technique des îles Loyauté entre 86 et 88, il fut maire de Lifou entre 93 et 95 et élu provincial de 99 à 2004.
Membre de l’UPM, Union Progressiste en Mélanésie, Macate Wénéhoua est un ancien militant des foulards rouges, de l’USTKE, et du LKS, impliqué aussi au sénat coutumier depuis six ans.
Son ambition : que l’Etat s’engage dans le processus de décolonisation du territoire. S’il est élu, son premier dossier serait d’exiger l’application totale des transferts de compétentes et l’inscription automatique des électeurs légitimes du corps électoral restreint, qu’ils soient kanak ou pas.
Sa suppléante est Angélina Piepe-Gargani.
 

Son projet

Macate Wénéhoua répondait à Thérèse Waïa dans le JT du 7 juin 

 


L’ensemble des candidats de la première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live