Parcours d'un candidat : Philippe Dunoyer

élections
Philippe Dunoyer
Philippe Dunoyer candidat dans la première circonscription
Philippe Dunoyer est le candidat de Calédonie Ensemble dans la première circonscription. Voici son portrait, et le projet qu’il porte.

Son portrait

Philippe Dunoyer est né à Nouméa le 11 janvier 1968. Il est  marié et père de deux enfants. Titulaire d’une maîtrise en droit des affaires et d’un DESS de fiscalité obtenus en Métropole, il intègre à l’âge de 25 ans la direction des services fiscaux de Nouvelle- Calédonie. Il y travaille jusqu’en 2004. 
Cette année là, il se rapproche de la politique notamment de l’Avenir Ensemble qui remporte les élections provinciales. Nommé à la direction de l’économie à  la Province Sud,  il devient le directeur de cabinet du président.
Une scission au sein du parti conduit à la fondation de Calédonie Ensemble en octobre 2008. Philippe Dunoyer membre de ce nouveau parti est élu à l’exécutif le 5 juin 2009 et jusqu’en 2014, il est en charge de différents secteurs dont le suivi  de la construction du Médipôle. En 2016, il est porte-parole du gouvernement en charge du budget.
Egalement adjoint au maire de Nouméa, Philippe Dunoyer à 49  ans se présente pour la 1ère fois aux législatives. Sa suppléante Annie Qaeze, 28 ans, ingénieure en hygiène et sécurité, est conseillère municipale  de Nouméa.
Leur message : « consolider la paix et conforter le vivre ensemble ».
 

Son projet

Philippe Dunoyer était reçu en entretien par Nathalie Daly le 7 juin 

 


L’ensemble des candidats de la première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live