Paroles de confinés : Angélique

portraits
Paroles de confinés : Guillaume et Angélique
©Brice Bachon / NC la 1ère
Ils sont actuellement 340 en confinement dans les hôtels calédoniens réquisitionnés par le gouvernement. Un passage obligé pour poser le pied sur le Caillou, encore épargné par l'épidémie de Covid-19. Cette semaine, NC la 1ère vous fait partager les expériences et ressentis de quelques confinés.
 
Nous poursuivons notre série de rencontres avec des confinés, chacun enfin parvenu au bout d’un parcours parfois laborieux. Aujourd’hui, témoignage d’Angélique. Elle est sage-femme et ses compétences sont attendues avec impatience en renfort à la clinique Kuindo-Magnin. Son compagnon, Guillaume, l'accompagne.  
Paroles de confinés : Angélique
©Brice Bachon / NC la 1ère
 

Angélique 
« Je viens travailler en tant que sage-femme pour répondre à un besoin en personnel de santé »

En 2019, le couple de trentenaires s’est lancé, sac au dos, dans un tour du monde. Le périple des deux trekkeurs chevronnés s’est arrêté d’un coup dans le sud du Chili lorsque la crise sanitaire liée au Covid est devenue mondiale. 

« Nous avons été rapatriés par un vol Air France », se souviennent-ils. Après avoir vécu le confinement en France, tous deux apprennent les besoins de la Nouvelle-Calédonie en professionnels de santé. Angélique est sage-femme : elle a envie d’aider !

C’est à la clinique Kuindo-Magnin que la jeune femme va pouvoir exercer sa profession au service des Calédoniens en remplacement d’une consoeur partie en congés maternité. 
Paroles de confinés : Angélique
©Brice Bachon / NC la 1ère

«  Nous sommes là pour six mois dans un premier temps, précise-t-elle, et ensuite nous verrons selon les besoins. » Angélique n’aura d’ailleurs pas le temps de souffler : elle prend son poste dès sa sortie de confinement en fin de semaine. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live