Le Parti travailliste participera au prochain référendum

référendum nc 2020
Le Parti travailliste participera au prochain référendum
©Clarisse Watue/NC la 1ère
La décision a été prise lors de la convention du parti, réuni samedi à Nouméa, en son siège de la Vallée-du-Tir. Un changement de stratégie : en 2018, le PT n’avait pas souhaité participer à la première consultation référendaire.
Après près de sept heures d’échanges, la décision a été prise, samedi : le Parti travailliste sera présent le 4 octobre et il fera porter sa voix. Tous les représentants des comités communaux des trois provinces ont tranché massivement dans ce sens.
Il s’agit maintenant pour Louis Kotra Uregei d’appeler à un vote massif en faveur du "Oui" à l’indépendance "pour affirmer le nationalisme kanak, pour l’indépendance kanak socialiste".
 
A la Convention du PT à la Valée du tir
©Ingrid C.
 

Un retour après une absence «justifiée» en 2018, selon le PT 

Le Parti travailliste était absent du scrutin référendaire, en 2018. Les raisons évoquées par le mouvement indépendantiste : l’ouverture du corps électoral,  l’échec de l’application de l’Accord de Nouméa. Des raisons qui restent d’actualité pour Louis Kotra Uregei, même si cette fois-ci, il appelle à participer au référendum du 4 octobre 2020.
 

Dans le bilan que nous faisons aujourd’hui de l’Accord de Nouméa, c’est que le peuple kanak a toujours été absent à tous les niveaux dans son pays. Nous voulons que les choses changent, nous appelons  nos gens à se mobiliser, pour affirmer la revendication d’indépendance dans le vote du "Oui" à ce référendum.
- Louis Kotra Uregei, président du Parti travailliste

 

Dans la campagne référendaire, mais en solo

Pour la campagne référendaire, le Parti travailliste est clair, pas question d’intégrer les comités nationalistes citoyens du FLNKS.
Convention du PT à la Vallée du tir
©Ingrid C.
 

Nous allons porter notre propre décision à travers la campagne que nous allons mener. On veut s’inscrire dans des perspectives d’avenir du mouvement nationaliste kanak.
- Louis Kotra Uregei, président du PT

 

Prochaine étape

Le Parti travailliste, qui appelle aussi les résidents des îles à s’inscrire dans les bureaux de vote délocalisés, organisera le 1er août un séminaire sur la sortie de l’Accord de Nouméa, ouvert à tous les nationalistes.

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Carawiane Carawiane :
©nouvellecaledonie
 

L'invité du JT

Pour développer cette décision de participer à la prochaine consultation, Louis Kotra Uregei était dimanche l'invité du JT. Un entretien avec Nadine Goapana, à retrouver ici :
©nouvellecaledonie
 

Au fil du temps

Dans ce même JT du dimanche 5 juillet, Bernard Lassauce revenait sur le rapport du Parti travailliste au référendum d'autodétermination. Une histoire à rebondissements, avec en filigrane l'argument récurrent du corps électoral.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live