Les partisans du Oui mobilisés à un mois du référendum

référendum nouvelle-calédonie 2020
Référendum conf local du Oui
©NCla1ère
Les indépendantistes poursuivent leur campagne référendaire. A un mois de la date butoir, pour l’UC-FLNKS et Nationalistes et l’UNI, l’heure est au bilan des actions menées sur le terrain et de celles qu’il reste à organiser.
A un mois du référendum, les indépendantistes entament, disent-ils, « la dernière phase de mobilisation intensive de leur campagne pour le Oui ».
 

Aller chercher les abstentionnistes

L’un des enjeux pour ces dernières semaines : convaincre les 33 000 abstentionnistes du premier référendum et plus particulièrement ceux de la Province Sud.  Création du local du oui, mise en place d’un bus sillonnant les quartiers… autant de moyens qui viennent renforcer leur dispositif de terrain. 
« C’est un dispositif spécial qu’on a mis en place avec nos CNC (comités nationalistes et citoyens, ndlr). Ça consiste à regarder dans les bureaux de vote le nombre de personnes qui se sont abstenues et à partir de là, on essaye de répartir le travail dans chaque bureau de vote. Par exemple sur Dumbéa, on a 24 bureaux de vote, le nombre d’abstentionnistes on connaît, et on ira les chercher pour le 4 octobre prochain » explique Wassissi Konyi de l’UNI. 
« On a mis spécialement une logistique pour la province Sud, une stratégie spéciale avec ici le local du Oui, pour que les gens viennent vérifier leurs inscriptions, il y a le petit bus pour le Oui, aussi, qui a un ordinateur et qui a la liste des gens qui sont inscrits pour le référendum et ce sont ces deux moyens que l’on a mis en plus pour tourner ici dans nos quartiers dans le grand Sud » 
Campagne Oui référendum
©NCla1ère

 

Des opérations pour mobiliser

L’Etat a récemment validé une période complémentaire d’inscription pour les îliens dans les bureaux de votes délocalisés. Le 31 août dernier, premier jour de cette prolongation, 140 électeurs se sont inscrits. 
Une satisfaction pour les indépendantistes qui souhaitent « resserrer les mailles de la mobilisation »
« Le plus important c’est l’ensemble des actions que nous menons sur l’ensemble du pays, que ce soit au niveau des cinq communes des îles sur les bureaux de vote délocalisés cette semaine, mais aussi sur les CNC du Grand Nouméa qui préparent le concert du 5 septembre, mais aussi plusieurs rendez-vous dans les villages, dans les tribus pour continuer à parler de la sincérité et de la vérité de notre projet politique » explique Mickaël Forrest, UC-FLNKS et Nationalistes.
Les indépendantistes poursuivent donc leurs tournées dans les 341 tribus de la Nouvelle-Calédonie. D’ici le 4 octobre, un meeting de fin de campagne sera organisé dans chaque commune. 
référendum Marche pour le Oui 4 septembre 2020 Voh
La marche pour le Oui à Voh ce vendredi 4 septembre ©J.Wabealo


Le reportage de Lizzie Carboni et Cédric Michaut. 
©nouvellecaledonie

"Affichons nos couleurs"

Ce vendredi 4 septembre, plusieurs mobilisations sont prévues à travers le pays, à un mois de la consultation. « Affichons nos couleurs », une opération que mènent les CNC de chaque commune, les 4 du mois avant le référendum d’Octobre. C’est donc le dernier rendez vous de ce genre à un mois exactement de la date de la consultation. Les cortèges de voitures font des circuits, en affichant le drapeau du FLNKS. A Ponérihouen, les partisans du Oui se sont retrouvés au pont Eiffel, avant un meeting au village. 
Le reportage de Marguerite Poigoune. 

Reportage "Affichons nos couleurs" Ponérihouen


Du côté de Koné, les partisans du oui se sont fortement mobilisés et ont défilé dans la commune au volant de leurs véhicules.
Le reportage de Gilbert Assawa et Camille Mosnier :
©nouvellecaledonie