Pas de nouveau cas, prolongement de l’organisation des vols jusqu’au 31 octobre, enquêtes sanitaires : le point sanitaire du 23 mars 2021

coronavirus
Point gouv 23 mars 2021 nico 2
©Nicolas Fasquel / Nc la 1ere

Encore une bonne nouvelle ce mardi, sur les 204 tests réalisés ce lundi, aucun n’est revenu positif. La Nouvelle-Calédonie reste à 116 cas de Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire l’an dernier, dont 58 depuis le 7 mars 2021.
Autre bonne nouvelle, il ne reste plus qu’un seul patient en service de réanimation au Médipôle. 

Point sanitaire 23 mars 2021
©Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Des vaccins arrivent

Concernant la vaccination, 891 injections ont été réalisées ce lundi, ce qui porte à 23 561 personnes qui ont reçu au moins la première dose du vaccin Pfizer.
Une vaccination qui s’est nettement accélérée puisqu’à ce jour, la Nouvelle-Calédonie a atteint les  chiffres initialement prévus pour début avril. 
Du coup, les doses se font plus rares et la vaccination a dû être ralentie pour les primo-injections et des rendez-vous reportés.  
Mais elle devrait reprendre normalement sous peu, puisque sur les quatre semaines qui viennent, près de 34 000 doses du vaccin sont attendues. 

Dans l'intervalle, les rendez-vous des personnes qui doivent recevoir leur seconde injection et des personnes qui ont des pathologies sont maintenus de façon prioritaire.

Point vaccinal 23 mars 2021
©Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

 

Les vols restreints prolongés jusqu’au 31 octobre

La suspension des vols normaux a été prolongée jusqu’au 31 octobre 2021. Une décision actée ce matin en séance du gouvernement. Elle était initialement prévue jusqu’au 31 juillet 2021
En clair, les vols internationaux resteront limités et soumis à des règles comme la quatorzaine pour tous les passagers mais aussi une quantité limitée de personnes autorisées à l’entrée en Calédonie.

Les vols de Wallis-et-Futuna

85,3 % des passagers en provenance de Wallis depuis le 10 février ont désormais été testés. Les passagers sont donc bien progressivement retrouvés et contactés. À noter que le vol du 20 février, où la contamination est plus forte, a été testé à plus de 93 %

Le vol du 5 mars

26 personnes ont été détectées positives au Covid-19 sur ce vol en provenance de Métropole. Les investigations ont montré que c’est sur le trajet Paris-Tokyo que la transmission du virus est intervenue. 
Le vol Tokyo-Nouméa était effectivement alimenté par six vols de compagnies aériennes différentes et les cas se sont déclarés chez les passagers du tronçon Paris-Tokyo. Il semblerait notamment que l’avion soit resté bloqué pendant deux heures sur le tarmac de Roissy avant de pouvoir décoller, avec un risque accru de transmission à ce moment là. 

A noter que les six personnes arrivées par le vol du 5 mars qui se trouvent en confinement à domicile, à savoir les personnes contact sur ce vol des as déclarés, ont reçu un protocole sanitaire qui leur demande de pratiquer une auto-surveillance de leur état de santé (prise de température et observation des symptômes) et d’effectuer un test PCR le vendredi 26 mars. 

Le point avec Erik Dufour et Nicolas Fasquel 

©nouvellecaledonie

Handicap

Pour les personnes en situation de handicap, le numéro vert d’SOS écoute, le 05 30 30 est disponible. Les professionnels y offrent une oreille attentive et répondent aux questions générales. Pour les questions plus spécifiques, elles orientent ensuite les personnes en situation de handicap et leurs familles vers les associations locales spécialisées. Dans les situations de grande détresse, des visites à domiciles seront possible, mesure mise en place pour ce second confinement.

Centres de vacances

Alors que les vacances scolaires ont été avancées d’une semaine, les parents peuvent d’ores et déjà inscrire leurs enfants au sein des centres et camps de vacances, en se munissant d’une attestation de déplacement dérogatoire. Au total, ce sont près de 2 000 élèves qui y sont accueillis sur le Caillou durant les vacances scolaires.

Retrouvez le point presse du gouvernement :