Pass sanitaire et fraude au QR code : l’alerte des soignants

coronavirus
vaccination Lifou
©NC la 1ere
Depuis l’annonce, jeudi, de la mise en application du pass sanitaire dès le 11 octobre prochain, des personnels de santé dénoncent déjà des tentatives de fraudes. Explications.

Alors que le pass sanitaire sera en service dès le 11 octobre prochain, il est déjà au cœur de la polémique. Ce dispositif doté d’un QR code - qui, en le scannant, informe de la possibilité de la personne contrôlée à se rendre ou non dans le lieu ou à l’événement - fait déjà débat. 

 

De la fraude au pass sanitaire

 

Des professionnels de santé sont sollicités pour faire des faux certificats de vaccination. La Cafat a déjà reçu plusieurs alertes de soignants libéraux, à l’image de Laetitia. Infirmière à Nouméa, elle a été contactée hier par la famille d’un patient pour délivrer un faux certificat de vaccination.

“En gros, il m’a été demandé de vacciner dans une pomme et de remplir son carnet de vaccination afin qu’elle ait son pass sanitaire.”

Elle ajoute : 

“J’ai été stupéfaite. Au début, je lui ai dit : ‘Je ne vois pas où tu veux en venir.' Elle m’a répondu : 'Si tu es intelligente, tu comprends très bien’. Je me suis permis de lui dire qu’elle ne se rendait pas compte de la réalité, je suis dépitée et décue. Si on est anti-vax, on assume jusqu’au bout, on ne peut pas demander aux infirmiers de partir dans leur délire, il y a des limites.”

Aux côtés d’Olivier Buffeteau, directeur adjoint de la direction numérique et de la modernisation, Christopher Gygès, membre du gouvernement, a rappelé les peines encourues face à de la fraude au pass sanitaire, lors du point presse de ce vendredi 8 octobre 2021 : 

On a eu différentes remontées, notamment de la part de professionnels de santé, que des personnes contacteraient des professionnels de santé pour avoir des faux QR code. Je crois que le secrétaire général du haut-commissariat a été clair, des contrôles seront réalisés. Et des sanctions extrêmement lourdes, pouvant aller jusqu’à du pénal, sont prévues pour les personnes qui tentent de frauder sur ce QR code. Ce sont des choses qui ont déjà été tentées par ailleurs, avec des sanctions qui ont été extrêmement graves. Les mêmes sont applicables en Nouvelle-Calédonie. Donc je décourage toute personne à tenter une opération de fraude sur le QR code.

Christopher Gygès, membre du gouvernement

 

Un message clair qui devrait en décourager, on l’espère, plus d’un.

Ecoutez le reportage de Coralie Cochin