Philippines: 4 morts après le naufrage d'un cargo de nickel

intempéries
NICKEL
LCT Landing Craft Tank (barge de transport de minerai) "Cebu Great Ocean" échoué aux Philippines ©Philippines Coast Gard

Une opération de recherche était toujours en cours, mercredi aux Philippines, pour tenter de retrouver 9 membres d'équipage d'un cargo qui s’est échoué alors qu'il recherchait un abri en pleine tempête, ont annoncé les garde-côtes. 4 marins sont morts noyés.

Le naufrage s’est déroulé à plus de 5.600 kilomètres au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie. La province du Surigao Del Norte détient les principales ressources en nickel des Philippines, premier exportateur mondial. 

4 morts, 7 rescapés, 9 disparus

L'équipage a abandonné le transporteur de minerai (LCT) sous une pluie diluvienne et par une mer déchaînée. Le navire s'est échoué près de la ville de Malimono, sur la grande île méridionale de Mindanao. Le minerai de nickel avait été chargé dans le port de Tubay à moins d’une centaine de kilomètres au nord.

"Les marins se trouvaient à bord d'un canot de sauvetage quand le contact a été perdu mardi", a précisé le porte-parole des garde-côtes Armand Balilo.

Le modeste minéralier Cebu Great Ocean, un navire vétuste et sans moyen de navigation adapté selon la presse locale, est immatriculé aux Philippines. Mercredi, sept rescapés ont été retrouvés ainsi que les corps de quatre marins. Les recherches se poursuivent pour neuf autres. Les causes du naufrage ne sont pas encore connues.

Passage du typhon Surigae

Au moins deux personnes ont péri dans le centre de l'archipel au passage du typhon Surigae qui a effleuré le pays, et contraint près de 160.000 personnes à se réfugier dans des abris d'urgence, selon l'agence de gestion des catastrophes.

Surigae ne devrait pas passer au-dessus des Philippines, mais il est accompagné de vents soufflant à 175 km/h près de son centre, qui se trouve à 500 km à l'est de l'archipel, précise l'AFP.

Le typhon progresse lentement sur une trajectoire nord-ouest et devrait s'éloigner dans les prochains jours de l'archipel. Les Philippines sont frappées chaque année par des tempêtes et des typhons qui interrompent l’activité minière, détruisent les récoltes, les maisons et l'infrastructure dans des zones déjà appauvries.