Pierre-Lenquette : des familles en attente de relogement

intempéries
Pierre-Lenquette
Les dalles du sol de cet appartement se décollent depuis les inondations. ©Charlotte Mannevy

Des familles de Pierre-Lenquette inondées mi-mai sont en attente de relogement depuis plus de trois semaines maintenant. La Sic, propriétaire des lieux, a proposé aux locataires de faire des travaux, mais certains familles préfèrent être relogées.

Le 19 mai dernier, c’est tout le rez-de-chaussée du bâtiment H à Pierre-Lenquette qui a été inondé en raison des intempéries exceptionnelles. De l’eau qui a ravagé les sols et infiltré les murs. Jesse, qui vit là avec sa mère et ses enfants, fait partie des familles qui préfèrent être relogées. "L’eau s’est infiltrée par derrière, par la buanderie. C’est entré dans la maison, dans le salon, dans les deux chambres, dans les toilettes et la douche. Du coup dans la chambre de ma maman les dalles se sont décollées. L’eau est montée au niveau de la cheville. Même si c’est propre, on sent toujours l’odeur et c’est toujours humide par terre. Nous, on veut partir."

Même si c’est propre, on sent toujours l’odeur et c’est toujours humide par terre. Nous, on veut partir.

Jesse, locataire de la Sic à Pierre-Lenquette

 

Le témoignage de Jesse

 

En accord avec les disponibilités du parc

Du côté de la Sic, on assure avoir bien pris les demandes en compte. La difficulté reste de faire coïncider les besoins des familles avec les disponibilités dans le parc de logement. "Ces familles ont déjà fait l’objet de propositions pour trois d’entre elles. Deux ont refusé les premières propositions. D'autres visites sont programmées et pour les deux autres familles, qui sont actuellement absentes de Nouméa, des rendez-vous sont pris, explique Yves Parent, coordinateur à la SIC. Il faut un petit peu de temps pour monter les dossiers, les étudier afin de faire des propositions qui prennent en compte les besoins des familles. Et il faut bien évidement que ça colle avec les disponibilités du parc." 

650 réclamations après le passage de Niran et Lucas

Les Hauts-de-Marconi, Pierre-Lenquette, Tindu et la cité universitaire : autant de sites de la Sic très fortement touchés par les intempéries qui ont frappé la Calédonie depuis le début de l’année. Des travaux sont en cours assure le bailleur social. "Il y a eu pas mal de dégâts dont les principaux sont une toiture arrachée sur une villa de Marconi, dont les travaux de reprise seront terminés fin juin, et une partie de la toiture du bâtiment de la cité de Tindu dont les travaux de remise en état ont débuté le 2 juin. On a eu également des logements qui ont été dégradés sur la résidence universitaire, une dizaine environ", résume Yves Parent. 

En dehors de ces trois gros sinistres, la Sic enregistré 650 réclamations après le passage de Niran et Lucas. "Le budget est de l’ordre de 650 millions de francs."