Pitch Black : la mission des Rafale se poursuit en Australie jusqu'au 8 septembre

france
Rafale de l'armée de l'Air et de l'Espace et F-18 de la Royal Australian Air Force au large de Darwin, mercredi 17 août 2022
Deux des trois Rafale ont quitté la Nouvelle-Calédonie, mercredi 17 août. Ils ont été accueillis dans l'espace aérien australien par des F-18 de la Royal Australian Air Force, au large de Darwin. ©Sébastien Lafargue / Ministère des Armées
Après la mission Henri-Brown, en Nouvelle Calédonie, l'armée de l'Air et de l'Espace participe, depuis vendredi 19 août, à l'exercice aérien Pitch Black 2022, en Australie. Une présence qui confirme le réchauffement des relations entre la France et l'Australie.

Le gouvernement français a mis fin à plusieurs mois de suspens en annonçant, le mois dernier, qu'il participerait bel et bien à l'exercice Pitch Black 2022. La présence française dans le ciel australien n'avait rien d'évident pour cette édition 2022. Après la crise diplomatique qui a découlé de l'affaire des sous-marins.

Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Australien Anthony Albanese s'étaient promis de restaurer une confiance mutuelle. C'est désormais chose faite. Les deux puissances sont réunies dans un exercice militaire. Pour l'occasion, trois Rafale, un Airbus A400M Atlas et un Airbus A33O MRTT Phénix ont parcouru la plus longue distance jamais enregistrée pour une mission.

Un exercice étendu sur trois semaines

Cette dernière mobilise quelque 150 aviateurs en Australie. L'objectif est de renforcer encore le lien militaire et de démontrer la synergie entre les deux armées. Paris se félicite également que ce réchauffement diplomatique et militaire ne soit qu'un début. L'exercice va durer trois semaines, en Australie, soit jusqu'au 8 septembre.

Dans le même temps, le ministre français des Armées Sébastien Lecornu va recevoir son homologue Richard Marles, à Paris, jeudi 1er septembre, afin de poursuivre "la restauration de la relation de défense" entre la France et l'Australie. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Philippines, la Thaïlande et les Emirats arabes unis sont également la partie.

Le troisième Rafale attendu lundi

Alors que deux des trois Rafale ont quitté la Nouvelle-Calédonie, mercredi 17 août, le troisième avion de chasse français de la mission a été victime d’une panne. Il est resté immobilisé à Tontouta. Samedi, les pièces acheminées de Métropole et de Darwin ont été réceptionnées. L’appareil est désormais en état de marche et quittera le tarmac de la base 186 Paul-Klein, lundi. Il a notamment été aperçu au-dessous d'Ouvéa, ce dimanche :

Le reportage de Marianne Murat :

©nouvellecaledonie