Plan de lutte contre les cambriolages et les vols liés aux véhicules

sécurité
Plan lutte contre les cambriolages
©NF
Présenté vendredi au Haut-Commissariat, ce plan d'actions s’appuie notamment sur les recommandations de la mission d’inspection conjointe police-gendarmerie réalisée cette année.

L’état des lieux est accablant

Les cambriolages et les vols liés aux véhicules augmentent chaque année en Calédonie avec un taux annuel moyen de hausse de 14 % pour les premiers et de 3 % pour les seconds.
Pis encore, sur les 8 premiers mois de 2016, la hausse par rapport à l’an dernier est de 24 % pour les cambriolages et de 18 % pour les vols liés aux véhicules.
 

Cambriolages : maisons et voitures

La plupart des vols sont commis dans les habitations principales. Les cambrioleurs sont surtout à la recherche d’argent liquide, d’objets faciles à revendre et bien sûr de clés de voiture.
Les vols liés aux véhicules, qu’ils soient des vols de voiture, de motos ou d’objets présents à l’intérieur des dits véhicules augmentent de façon modérée, et principalement dans le Grand Nouméa.
 

Des mineurs voleurs

Les mineurs sont de plus en plus souvent en cause dans ces affaires de délinquance, que ce soit en zone police ou gendarmerie. Ils commettent environ la moitié des méfaits, et souvent en bande.
"Des actes opportunistes"
Les modes opératoires aussi sont spécifiques à la Calédonie. Les cambriolages comme les  vols liés aux véhicules sont des faits "opportunistes", c‘est à dire qui ne suivent pas de plans préétablis et soignés.
Ils se commettent souvent de jour (35 % des faits contre 27 la nuit), et généralement du vendredi au lundi.
Taux d’élucidation élevé
Enfin, à noter que le taux d’élucidation de ces affaires, est beaucoup plus élevé qu’en métropole, plus du double.
Des bons résultats qui s’expliquent par l’insularité mais aussi par la coopération entre police et gendarmerie.
 

Reportage Natacha Cognard et Nicolas Fasquel

©nouvellecaledonie

 

Renforcement des opérations conjointes polices et gendarmerie


Une convention en ce sens a été signée ce vendredi :  CORAT = coordination opérationnelle renforcée dans les agglomérations et territoires.

Le commissaire divisionnaire Francis Rota, le directeur de la sûreté publique.
Des propos recueillis par Natacha Cognard et Nicolas Fasquel

Francis Rota -CORAT

Francis ROTA
©NF