nouvelle calédonie
info locale

Le plan sécheresse lancé le 15 octobre

sécheresse
Sécheresse
©David Sigal
Le conseil d’administration de l’Agence rurale se réunissait ce mercredi dans ses locaux de Ducos pour évoquer la sécheresse et les problèmes des agriculteurs et éleveurs. Le plan sécheresse a été adopté à l’unanimité.
Responsables provinciaux, Chambre d’agriculture, syndicats des éleveurs, et services météo. Tous les membres ont adopté mercredi matin à l’unanimité le déclenchement du plan urgence sécheresse au 15 octobre.  D’ici là, une commission sera créée. Elle aura pour mission d’enregistrer les demandes afin de conventionner les aides aux éleveurs, et ce, pour pallier les déficits des pâturages.
 

A destination des éleveurs

« C’est vraiment à destination des éleveurs. Il y a certains aliments de nécessité absolue qui vont être pris en charge pour pouvoir, en complément du foin, permettre aux éleveurs de maintenir leur cheptel parce qu’on constate aussi en période de sécheresse, c’est que par la suite, nous avons un déficit de reproduction des femelles » explique Lionnel Brinon, le nouveau président de l’Agence rurale. « Pour éviter cela et les conséquences sur les années à venir de la diminution du troupeau calédonien, il est important de pouvoir les accompagner ».
Sécheresse
©David Sigal

Etape d’un plan général en faveur des éleveurs, ce plan d’urgence sécheresse est la dernière phase d’aides, liées aux conditions climatiques. Il est doté annuellement de 30 à 40 millions de francs CFP, sur un budget global de l’agence de cinq milliards. 
Le reportage d’Alexandre Rosada et Laura Schintu :
©nouvellecaledonie

 

L’invité du JT

Guy Monvoisin, le président du syndicat des éleveurs, était l'invité du journal télévisé de Dave Waheo-Hnasson le 9 octobre :
©nouvellecaledonie

 

Les éleveurs du Nord tentent de s’adapter 

Que se passe t-il concrètement du côté des éleveurs ?
L'entrée dans la période traditionnellement la plus sèche de l'année devient problématique avec la baisse progressive des précipitations depuis trois ans.
Et si l'irrigation permet de tempérer les aléas climatiques, ça n'est pas la panacée. A Goyeta au Sud de Pouembout, Axel Billiet est exploitant agricole, à la fois éleveur, céréalier et maraîcher.
Gilbert Assawa et David Sigal l’ont rencontré
©nouvellecaledonie

Guy Monvoisin est revenu sur les difficultés des éleveurs avec Dave Waheo-Hnasson 
©nouvellecaledonie
Publicité