Pluie de grêlons en Nouvelle-Calédonie

météo
gros grêlon
©Emmanuelle Darman
Il a plu des grêlons hier, sur la Nouvelle-Calédonie. Un phénomène plutôt inhabituel, constaté à plusieurs endroits sur le territoire, notamment à Koné et Pouembout puis à Païta et Plum. 
 
La grêle s’est abattue dans la nuit à Plum et au Mont-Mou. Mais le phénomène s'est d'abord invité dans le Nord de la Grand Terre, à Koné et Pouembout, comme le raconte Thierry, un habitant de la commune.
 


On était à table et on entendait le tonnerre qui se rapprochait de plus en plus jusqu’à la maison, pratiquement, et d’un seul coup, on  a entendu la grêle. C’était impressionnant. On est sorti sur la terrasse, on a mis les mains à l’extérieur pour toucher la grêle


Fort heureusement, pas de dégâts à déplorer pour cet habitant, surpris par l'arrivée soudaine de ces billes de glaces. « On est quand même allé voir les voitures, il n’y avait rien du tout. Les grêlons étaient assez petits, heureusement » raconte-t-il.
 
grêlon koné
©Gaël Detcheverry
 

Un phénomène rare sous les tropiques

Selon les météorologues de Météo France NC, ce phénomène intervient sous certaines conditions atmosphériques.

« Ces averses de grêle se produisent quand on a des nuages d’orage qu’on appelle cumulonimbus qui sont très étendus sur la verticale, qui montent très haut dans l’atmosphère. Et donc, quand on a des cumulonimbus qui montent très haut, les flocons qui se forment à l’intérieur n’ont pas le temps de fondre avant d’arriver au sol » explique Christine Esposito est prévisionniste chez Météo France Nouvelle-Calédonie.
animation météo grêle
©Météo France NC

Ce phénomène, plutôt impressionnant, reste rare dans les régions tropicales. « On a du mal à avoir des données précises sur ce genre de phénomène, parce qu’on n’a pas d’instrument de mesure donc il faut que la population qui constate ce phénomène nous le fasse remonter mais on estime qu’il se produit tous les 3 à 4 ans » indique la spécialiste.

Les précédents épisodes répertoriés remontent à 2016 à Tomo, 2013 à Ouiné sur la côte Oubliée et il y a environ 10 ans, à Lifou.

Le reportage de Sheïma Riahi.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live