Pluies, prix, rentrée : l’actu à la 1 du mardi 13 avril 2021

l'actu du matin
Actu 1 du 13 avril 2021
©NC la 1ere et Isee-NC

L’essentiel de l’actualité ce matin avec la Nouvelle-Calédonie en vigilance jaune aux fortes pluies, leurs conséquences sur les routes et sur la rentrée bis, ou encore la légère baisse des prix constatée l'an dernier.

En vigilance jaune

Encore une nuit rythmée par le bruit de l’eau qui tombe sur les toits. Après la dépression de ce week-end, c’est la semaine qui continue sur une lancée pluvieuse. Ce matin, plus d'avis de vigilance orange aux pluies orageuses. L'ensemble de la Calédonie reste toutefois en alerte jaune. Le pays devrait être largement arrosé jusqu’à cette nuit, et sans doute demain. Eclaircies attendues à partir de jeudi.

La RT1 inondée à Bourail


En attendant, l’eau tombe, l’eau monte, la terre glisse… Ce matin, la RT1 était bloquée par les inondations à la sortie Nord de Bourail, à hauteur des Cigognes. Les pompiers ont dû secourir une personne qui tentait de passer malgré tout. Route coupée également sur la RT3,  la transversale du col des Roussettes, côté Houaïlou. Et si les axes principaux du Nord étaient praticables, notamment la Koné-Tiwaka dans les deux sens, de nombreux axes secondaires ont été coupés par la montée des eaux. 

Pierre-Vernier coupée à la côte Blanche

Autre conséquence, de la dépression passée le week-end dernier ou des orages qui ont suivi : à Nouméa, la route est toujours fermée dans les deux sens promenade Pierre-Vernier à hauteur de la côte Blanche. Hier, la mairie espérait une réouverture à la circulation dans la journée.

 

Des écoliers affectés


Cette météo perturbe par endroits la rentrée scolaire post-confinement. Hier, non seulement des écoliers n’ont pas pu reprendre la classe (dans des écoles de La Foa, Kouaoua et Hienghène) mais d’autres ont été renvoyés chez eux dans l’après-midi (à Bourail). 
Dans les écoles publiques de Touho, il a été décidé de reporter la classe à jeudi à cause de problèmes d’eau. A Ponérihouen, pas de ramassage scolaire ce matin, et pas de service de cantine, a prévenu la mairie qui conseille aussi aux habitants de constituer des réserves d’eau. 

Rentrée bis

Pour le reste, cette deuxième rentrée de l'année, puisqu'il y a eu le confinement entre temps, s'est plutôt passée en douceur, hier. Plus de 66 000 jeunes Calédoniens doivent reprendre les cours et les leçons, cette semaine, dans les trois provinces. Récit à retrouver ici :

 

Pluies et rafales de dépression


Quant à la dépression tropicale faible des jours derniers, elle a été analysée par les services météo.  Il est tombé 209 millimètres en 24 heures à Kouaoua et 142 mm à Koné - ce sont les cumuls les plus élevés. Avec un pic d’intensité dans la nuit de samedi à dimanche, au moment où le phénomène traversait le pays. Côté vent, des rafales à plus de 100 kilomètre-heure ont été enregistrées cette nuit-là, à Nouméa, Tontouta et Touho. La plus forte a soufflé sur le Faubourg-Blanchot, à 116 km / h.

Attention à la leptospirose

Une fois passées les fortes pluies, évitez de vous baigner. Ces périodes sont notamment propices à la propagation de la leptospirose. Et le nombre de personnes touchées se multiplie : la DASS en dénombre 135 depuis le début de l’année, contre 69 sur l’ensemble de l’année 2020.

Sur le terrain de la dengue...

Concernant la dengue, le nombre de cas augmente également, depuis quelques semaines, à un rythme lent. Depuis janvier, on en recense 61, dont six hospitalisations. Des données qui demeurent très basses comparé aux années épidémiques. Plusieurs explications à cette situation encourageante : le programme Wolbachia, une population de plus en plus immunisée contre la dengue de type 2 qui sévissait ces dernières années, et la fermeture des frontières empêchant les cas importés souvent à l’origine des épidémies.

Les prix ont un peu diminué l'an passé

2020 a été marquée par… une baisse des prix à la consommation, de 0.5 % en moyenne que l’on compte ou non le tabac. C’est ce qu'analyse l'Isee à travers sa synthèse de l'année passée. Mais dans le détail, le niveau des prix a beaucoup varié. En cause, deux phénomènes distincts qui se conjuguent : d'une part, les conséquences de la crise sanitaire mondiale ; d’autre part les adaptations des marchés suite à la mise en place de la TGC fin 2018.

 

Rixes à Magenta, quatre blessés

La police a ouvert une enquête après des rixes qui se sont déroulées dans la nuit de samedi à dimanche à Nouméa, non loin du stade de Magenta. Une quarantaine d’individus se sont affrontés, à l’arme blanche, sur fond d’alcool. Les forces de l’ordre sont intervenues à coup de gaz lacrymogène. Des habitants ont dû être exfiltrés de chez eux. Quatre personnes ont été évacuées au Médipôle - hier, leur pronostic vital n’était pas engagé. Et quatre autres ont été interpellées.


 

La police nationale installe son nouveau patron

Pour rester dans le domaine de la sécurité, le nouveau directeur territorial de la police nationale, Jean-Marie Cavier, est installé officiellement dans ses fonctions ce matin, à Nouméa. 



Le Ramadan a commencé


Début du jeûne de Ramadan aujourd’hui, pour les Musulmans de Calédonie qui respecteront ce pilier de l’Islam jusqu’au mercredi 12 mai. Un sujet abordé dans l’Invité de la matinale radio avec Yaël Boufenèche, responsable du centre islamique de Bourail.

Coupure importante de courant à Païta

Info pratique, avec cette coupure d'électricité à Païta. Peu avant minuit la nuit dernière, 2700 foyers ont été privés de courant, au village et au Mont-Mou. Deux défauts (dont la cause n'est pas encore connue) ont été identifiés sur des réseaux souterrains. La mise en place d'un groupe électrogène a permis de rétablir 1200 abonnés vers 9h30, signale Enercal, et un second devait être installé afin de rétablir les 1500 foyers encore affectés.


Une autre façon de voir la politique

Enfin, signalons ce documentaire qui pose un œil différent sur la deuxième consultation référendaire. Dans Référendum 2020 : et après, diffusé ce soir à 20h00 sur NC la 1ère, la réalisatrice Florence D'Arthuys raconte en image cet épisode majeur de la vie institutionnelle à travers le quotidien de quatre personnalités politique calédoniennes : Sonia Backès, Philippe Gomès, Roch Wamytan et Charles Washetine.