Poèmes dans tous les sens à la bibliothèque Bernheim

exposition
exposition poèmes bernheim
©Cédric Michaut
Du 5 mars à la fin du mois, Albert Prous poète et artiste plasticien, propose une exposition à la bibliothèque Bernheim. Des affiches sur des supports atypiques, où se mêlent les mots et les phrases. L’objectif : transporter le public dans une spirale d’émotions.

"Tu me prendras vivante. Ce furent les dernières paroles de la diva juste avant de sombrer dans les fils barbelés d'une méduse étonnée" - Albert Prous


Albert Prous met en scène ses poèmes. Artiste plasticien autodidacte, il propose des créations sur des supports en aluminium ou sur des bâches. Une poésie murale à la portée de tous.

«J’ai commencé comme la plupart des poètes ou poétesses, à écrire sur des feuilles, des carnets et puis au bout de quelques années, j’en avais marre parce que ce sont des pages que personne ne lisait. J’ai commencé à faire des poèmes sur des affiches, des grands formats… et à travers cela, ça a été toute une révolution d’écrire et même de composer mes poèmes parce que plus on écrit en grand plus on se rapproche du lecteurs car le poème devient physiquement à la dimension du lecteur » explique l'artiste.
 

Méli-mélo de mots

poèmes albert prous
©Cédric Michaut

Installé en Nouvelle-Calédonie depuis trente ans, Albert Prous expose pour la première fois au centre-ville de Nouméa. À la bibliothèque Bernheim, c'est une forêt d’affiches où se promènent les visiteurs; des visiteurs curieux au regard interrogateur face à des poèmes abstraits, parfois alambiqués. 
 

« Mes mots entre eux c’est la java. Ça discute, ça se bataille et je peux vous dire que le lecteur lui va être sensible à ces mots. Un mot, deux mots… et à travers ce mot, il va sensibiliser l’oeil du lecteur ou de la lectrice et va mettre en branle son imaginaire »   - Albert Prous


L'homme est un artiste non conformiste. Depuis le début de sa carrière, il a écrit 2800 poèmes. L’imaginaire des Calédoniens sera largement sollicité jusqu’à la fin du mois de mars, à la bibliothèque Bernheim. 


Le reportage de Natacha Cognard et Cédric Michaut.
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live