Politique : zoom sur l’inscription sur les listes électorales et les procurations

référendum
Votes
©José Solia
2020 sera une année politique majeure, avec les élections municipales et la consultation sur l’avenir du territoire, le 6 septembre. Pour y participer, il faut être inscrit sur les listes électorales avant la date limite, fixée au 31 décembre prochain. 
Depuis le début du mois de décembre à Nouméa, mille personnes sont venues s’inscrire sur les listes électorales, pour les municipales prévues les 15 et 22 mars prochain. Pour y participer, il faut figurer sur la liste générale et seuls quelques papiers sont nécessaires assure Mathieu Galea, chef du service de la vie citoyenne de la ville de Nouméa. « Il faut pouvoir justifier de son identité avec un passeport ou une carte d’identité et son justificatif de domicile, une facture EEC ou en tout cas un document qui prouve sa domiciliation sur la ville de Nouméa, pour être inscrit sur les listes de la commune ».

Des conditions habituelles pour la liste générale, mais plus complexes pour la liste spéciale : celle qui permet de s’exprimer sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté. Dans certains cas, les institutions peuvent d'ailleurs alerter directement les électeurs. Pour être certain de fournir les bons documents en fonction de votre situation, il est surtout conseillé d’appeler le service électoral de votre commune. « Chaque situation est différente et donc chaque document à fournir est différent. De passer cet appel ou de venir nous voir en priorité, ça va nous permettre d’être beaucoup plus précis dans les documents que vous aurez à apporter », précise le chef du service de la vie citoyenne de la ville. À Nouméa le numéro est le 27.07.37 et la fin des inscriptions est prévue pour le 31 décembre prochain.


Les formulaires de procuration disponibles


Pour la consultation référendaire du 6 septembre 2020, le formulaire de procuration peut être établi dès maintenant. Il est disponible sur le site https://www.elections-nc.fr. Le mandant qui ira voter à votre place, doit être inscrit dans la même commune que vous. Il doit également figurer sur la liste spéciale de consultation. Pour obtenir procuration, il vous faudra fournir un document qui justifie votre absence explique Laurent Cabréra, secrétaire général du Haut-Commissariat. « Pour la procuration pour le référendum, c’est un peu plus stricte. Il faut justifier d’un motif qui ne permet pas d’être présent sur le territoire. Cela peut être assez large… Des obligations professionnelles, une formation, un handicap, des raisons de santé, des personnes incarcérées. Les attestations doivent être crédibles puisque l’officier de police judiciaire qui va établir la procuration, doit être sûr que le motif est bon ».

L’idéal, c'est de le faire le plus tôt possible, mais il sera possible de faire sa procuration jusqu'à la veille de la consultation. « Plus on le fait tard, plus il y a de risques que le formulaire que doit recevoir la personne qui doit voter pour vous n’arrive pas », poursuit Laurent Cabréra. Pour établir sa procuration, il faut se rendre dans les commissariats de police, les brigades de gendarmerie ou encore au Tribunal de Première Instance, ainsi que ses deux sections détachées de Koné et Lifou. Idem si vous êtes en Métropole ou dans un département d’Outre-Mer. À l’étranger, c’est dans un consulat ou une ambassade de France que vous pourrez les réaliser. 
 

Nouveauté


En 2018, certains récépissés n'étaient pas arrivés à temps le jour du scrutin. La nouveauté pour 2020, c'est la possibilité de prendre en photo le précieux papier. « Pour une personne qui va par exemple faire sa procuration en Métropole, on va lui remettre un récépissé, sur lequel figurent son nom, son prénom ainsi que sa commune de résidence ainsi que le nom, le prénom et la date de naissance, de la personne à qui elle donne procuration. Ce récépissé pourra désormais être pris en photo ou scanné, afin de l'envoyer à la personne qui votera pour elle. Si jamais, le jour du scrutin, le récépissé papier n’est pas arrivé à la mairie, la personne qui doit voter peut présenter au président du bureau de vote la photo ou le scan de ce récépissé papier », rassure Laurent Cabréra, secrétaire général du Haut-Commissariat en Nouvelle-Calédonie.

Laurent Cabréra, secrétaire général du Haut-Commissariat en Nouvelle-Calédonie, au micro de Clarrise Watue : 

Procuration Laurent Cabréra Interview

 
Le reportage de Martin Charmasson et José Solia :
 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live