Pollution aux hydrocarbures : les eaux de baignade satisfaisantes à Lifou

environnement
boulettes hydrocarbure ponérihouen
Des boulettes d'hydrocarbure découvertes à Ponérihouen près de l'embouchure de la Tchamba. ©Marguerite Poigoune/NC1ère
Les autorités qui ont déclenché le plan Orsec Polmar-terre le 29 novembre dernier continuent de suivre l’évolution de la pollution sur plusieurs zones des Loyauté, de la côte Est et du Grand Sud. Les interdictions de baignade devraient être levées.
La bonne nouvelle du jour, c’est que les analyses d'eau issues des prélèvements des zones polluées de Lifou ne révèlent pas la présence d'hydrocarbures (hydrocarbures aromatiques polycycliques). Les sites concernés ne présentent donc aucun risque pour la baignade. Le gouvernement va adresser ce vendredi un courrier aux communes impactées pour les tenir informées de ces résultats, afin que les arrêtés d’interdiction de baignade puissent être levés.

On attend les résultats des analyses des produits de la mer

Des prélèvements ont été réalisés jeudi 7 décembre sur différents sites impactés par des boulettes de résidus d’hydrocarbures , de Touho à Houaïlou . La direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (DAVAR ) a procédé à leur expédition au laboratoire Laberca ( Laboratoire d'étude des résidus et des contaminants dans les aliments), situé à Nantes. Les résultats seront disponibles sous une quinzaine de jours après la réception des échantillons. 

Des boulettes encore à Maré et sur la côte Est

Les chantiers de ramassage se poursuivent. A Poindimié et Touho, 4 kg ont été récupérés hier.
A Maré, des plaques de résidus d’hydrocarbures auraient été selon la sécurité civile retrouvées dans la zone de Ceni. Des équipements de protection individuels seront livrés dans le weekend. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live