Pourquoi le thermomètre a grimpé début février

météo païta
Thomas Abinun, météorologiste, service météo, 6 février 2020
©NC la 1ere
Plus chaud que d'habitude, ce début février ! La Nouvelle-Calédonie connaît des températures au-dessus des normales de saison, en particulier sur la côte Ouest, et c'est dû à la conjonction de deux phénomènes météo.
La station météo de Tontouta, à Païta, a connu lundi sa température record pour un mois de février : 37,9°C. Dans le Nord aussi, on a relevé de hauts degrés : 37,2°C à Voh et 37°C à Koné. Chaud et humide, c'est la tendance ces jours-ci, en Calédonie, en particulier sur la côte Ouest où les maximales tournaient autour de 35-36 en début de semaine. 
 

Flux de mousson

«On a la conjonction de deux phénomène météorologiques», explique le météorologiste Thomas Abinun. «Un flux de mousson : les alizés de l'hémisphère Nord traversent l'Equateur à peu près au niveau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, reviennent vers nous en longeant la Papouasie et les Salomon, et amènent de l'air chaud, humide. Ils créent un environnement chaud à l'échelle régionale.»
 

Effet de foehn

D'autre part, «ce vent était orienté à l'Est. Il traverse la Chaîne et au moment où il franchit les sommets, il se décharge en humidité avec la condensation. Ce qui réchauffe la masse d'air. Et quand cette masse d'air redescend sur la côte Ouest, elle se trouve encore plus chaude, continue le prévisionniste. Ce phénomène s'appelle l'effet de foehn, il est très connu et contribue à augmenter encore plus les températures.» D'où les nuits pénibles de ces dernières jours. Comme si les moustiques ne suffisaient pas ! 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live