nouvelle calédonie
info locale

Premier cas local pour la dengue de type 2

santé
moustique dengue
La DASS lance l’alerte. En plus de l’épidémie de type 1 qui sévit depuis le début de l’année, la Nouvelle-Calédonie est désormais confrontée à la montée en puissance du type 2 de la maladie, importée du Vanuatu.
La Direction des  Affaires Sanitaires et Sociales craint une épidémie massive.
En effet, la dernière épidémie de dengue de type 2 sur le territoire remontant à 1998, la population calédonienne est très peu immunisée.
La Nouvelle-Calédonie était déjà en épidémie de dengue de type 1 depuis le 5 janvier 2017.
Dans le même temps, la DASS a constaté un nombre important de cas de dengue de type 2 importés du Vanuatu, et donc plus récemment, le premier cas local de type 2.
La DASS note, par ailleurs, que de nombreuses personnes, dont certaines montrent tous les symptômes de la dengue, ne prennent pas les mesures individuelles responsables pour éviter de transmettre la maladie.
Il est donc vivement conseillé à toute personne de retour du Vanuatu, de se protéger avec des répulsifs cutanés pendant les sept jours suivant son arrivée en Nouvelle-Calédonie, même si elle ne présente pas de signes cliniques.
Les patients ayant de la fièvre et des douleurs musculaires et/ou articulaires doivent consulter rapidement leur médecin en précisant la provenance de leur voyage. De plus, ils doivent éviter de se déplacer, pour ne pas propager le virus dans des zones qui ne sont pas touchées par l’épidémie.
Rappel des gestes à effectuer pour éviter une aggravation de l’épidémie
- détruire les gîtes larvaires au moins une fois par semaine dans et autour des habitations,
- se protéger des piqûres de moustique,
- détruire les moustiques adultes,
- consulter un médecin dès l’apparition des signes (fièvre, courbatures, maux de tête, etc.),
- éviter les déplacements et continuer à se protéger des piqûres de moustique en cas de maladie, pour ne pas propager le virus.
Publicité