Premier jour d'un deuxième confinement calédonien

coronavirus
rue nouméa vide
©Sheïma Riahi

Vous le savez depuis minuit la Nouvelle-Calédonie a réinstauré un confinement strict d'une durée de 15 jours. A Nouméa, il a globalement été bien respecté. Retour sur cette première journée.

Place de La Marne ce mardi, le silence règne. Nous croisons quelques personnes. Chacun a sa raison d’être dehors. "Je travaille toujours normalement, mais toujours avec la distanciation sociale, le masque... et mon attestation" confie Sandra. 

En effet, quelque soit le motif du déplacement, l’attestation est obligatoire. Des patrouilles de police veillent au respect des mesures de confinement. "J'espère que cette maladie va vite finir ! " lâche une Nouméenne. 

Ecoutez ces réactions de Calédoniens, au micro de Coralie Cochin.

Micro-trottoir


Les patrons veillent

Place des Cocotiers, le gérant d'un snack s’assure que ses employés soient bien munis de leurs attestations. "On est une activité de snacking, avec de la vente à emporter donc on a une attestation du gouvernement... le personnel peut continuer à exercer et on va pouvoir rester ouvert pendant la période de confinement" explique Christophe Malmezac, le gérant. 

Se changer les idées en faisant du sport

Les principales rues de la capitale, très fréquentées en semaine, sont restées désertes. Tout comme les plages de l’Anse-Vata et de la Baie des Citrons. Ce matin, seuls quelques promeneurs profitaient de leur sortie autorisée... dans un périmètre d’un kilomètre autour leur domicile et dans la limite d’une heure quotidienne.

J'ai besoin de prendre l'air, parce que j'habite un tout petit appartement et il faut que je sorte tous les jours faire une heure de marche au moins.

Christine

 

L’axe routier était aussi peu fréquenté. Selon les forces de l’ordre, ce premier jour de confinement strict a été globalement respecté y compris dans les quartiers.

Le reportage de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry.