Présidence du Congrès: les Républicains calédoniens appellent à l'unité non indépendantiste

politique
Conférence de presse Républicains calédoniens du 20 juillet 2018
Lors de la conférence de presse de ce vendredi 20 juillet. ©Bernard Lassauce
Le Congrès procèdera à l'élection de son nouveau président le 30 juillet. Une échéance qui provoque des prises de position: les Républicains calédoniens demandent aux groupes loyalistes de prendre leurs responsabilités à quelques mois du référendum.
Le renouvellement de la présidence du Congrès, c’est pour bientôt, a priori le lundi 30 juillet. Qui pour succéder à Thierry Santa au perchoir de la rue Vauban? Les formations loyalistes doivent s'unir pour éviter que ce soit un élu indépendantiste, pose le groupe des Républicains calédoniens. 
 

«On votera pour le candidat unique du camp non indépendantiste. S'il y en a un.»

 

«Envoyer des signaux de confiance»

«La situation économique est quand même inquiétante», estime Sonia Backès. «Il faut envoyer des signaux de confiance. Il ne doit pas y avoir, à trois mois du référendum, un président du Congrès indépendantiste parce que c'est une tribune à l'international qui enverrait un message anxiogène.» 
Ses propos recueillis par Bernard Lassauce et Carawiane Carawiane.