nouvelle calédonie
info locale

Présidentielles : les premières réactions en Nouvelle-Calédonie

france
Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour
Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de la présidentielle 2017 ©AFP
Les estimations du premier tour n'étaient pas encore affinées que les représentants des candidats en Nouvelle-Calédonie commençaient déjà à réagir aux résultats nationaux de l'élection. Notamment le duel Macron - Le Pen du second tour. 
Depuis tôt le lundi 24 avril, les soutiens locaux aux candidats nationaux commentent le verdict des urnes. Aussi bien au niveau de la France entière que dans les bureaux de vote calédoniens. 

Photo QG FN (24 avril 2017)
Bianca Hénin à son QG. ©NC1ère/Nicolas Fasquel


«Tous les compteurs explosés » par Marine Le Pen

«On est à peu près à 2000 voix de différence en Nouvelle-Calédonie entre M. Fillon et Marine Le Pen. Elle a fait exploser tous les compteurs, on s'en est aperçus, dans toutes les communes», résume Bianca Hénin, la représentante du Front national sur le Caillou. Ecoutez sa déclaration sur notre antenne radio, ce lundi matin.

Son Hénin réaction premier tour (24 avril 2017)

 

Réaction contrastée chez les soutiens de Fillon

Le président du comité de soutien à François Fillon a pour sa part confié une réaction forcément contrastée. 

Deladrière soutien de Fillon
©NC1ere/Gaël Detcheverry

 

«Objecif atteint» contre «grande déception»

«Sur le plan local, c'est une satisfaction de voir François Fillon arriver en tête, a lancé Bernard Deladrière. Je crois que pour nous, l'objectif est atteint en Nouvelle-Calédonie. Au niveau national, en revanche, c'est une grande déception de voir François Fillon arriver en troisième position.» Ecoutez sa déclaration plus en longueur.

Son Deladrière premier tour (24 avril 2017)

 

L'avis des Progressistes sur Hamon

Au nom des Progressistes de Nouvelle-Calédonie, héritier du parti socialiste local, Michel Jorda s'est exprimé sur le candidat Hamon qui est chez nous passé sous la barre des 10 %.  
 

Michel Jorda
Michel Jorda.

 

30 % de voix de gauche

«Je souhaite faire observer qu'en Nouvelle-Calédonie, quand on fait la somme de tout l'électorat de gauche, c'est-à-dire Macron, Mélenchon, Hamon, on retombe dans les 30 % qui sont l'étiage habituel. Et ce malgré un boycott d'un des deux partis indépendantistes.» Ecoutez son intervention. 

Son Jorda premier tour (24 avril 2017)


Macron «ni à gauche, ni à droite»

Patrick Louis, soutien du candidat d'En Marche !, livre une autre vision. «Emmanuel Macron, dit-il, n'est ni attaché à la gauche, ni attaché à la droite. Il rassemble tout le monde. En ce qui concerne en tout cas la Calédonie, on sait pertinemment que des gens qui votent à droite vont voter Emmanuel Macron.» 

Patrick Louis
Représentant d'Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie

Ecoutez son intervention sur NC1ère la radio ce lundi matin.

Son Louis premier tour (24 avril 2017)

 

Le vote Mélenchon, cette forêt qui pousse en silence

Laurent Lhermitte, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon pour la Calédonie, a, lui, commenté les premiers résultats avec autant de verve que son candidat : «On a plus que doublé le nombre de voix de 2012. Ce n'est peut-être pas une vague, mais simplement une forêt qui pousse en silence.»

Laurent Lhermitte
Représentant de Jean-luc Mélenchon ©NC1ère

 

Ecoutez-le ci-dessous.

Son Lhermitte premier tour (24 avril 2017)

 

 

Publicité