Le prix du nickel en forte hausse: New Century rentre dans le lourd pour le rachat de Goro en Nouvelle-Calédonie

industrie
NICKEL
Complexe industriel de Goro Nickel & Cobalt (Usine du Sud) en Nouvelle-Calédonie ©AFP
Les marchés boursiers asiatiques ont été plus dynamiques, lundi 6 juillet, ce qui a contribué à générer des gains de plus de 3 % en journée sur les prix du nickel à trois mois à la Bourse des métaux de Londres. Pendant ce temps, une négociation complexe se poursuit autour de Goro Nickel. 
Le dynamisme provisoire des marchés se poursuit malgré de nombreux vents contraires avec la propagation incontrôlée de Covid-19 aux États-Unis et dans d'autres parties de l'Amérique du Sud et alors que les relations américano-chinoises se détériorent. L’indice boursier australien ASX 200 (-0,71%) était plus faible après que l'État de Victoria a signalé un bond des cas de Covid-19 à Melbourne.
 

Le nickel en hausse 

Les prix des métaux de base à trois mois sur le LME ont augmenté de façon générale en ce début de semaine, avec le nickel en tête enregistrant, en soirée à Londres, un gain de 3,28% à 13 395 $ la tonne et repoussant ses limites à la hausse. "Bien que la propagation de Covid-19 se poursuive dans un certain nombre de pays producteurs de métaux, il existe toujours un risque de perturbation supplémentaire de l'approvisionnement, et cela, combiné à l'optimisme des rebonds économiques, semble entraîner une hausse du nickel. Nous craignons que les dommages causés par la demande en berne ne soient sous-estimés et, à ce titre, nous nous demandons si le marché peut conserver les gains récents. Mais pour l'instant, le sentiment semble rester positif" a indiqué William Adams, analyste de l’agence Fastmarkets (Metal Bulletin).
 

Pour le nickel et le cobalt de Goro

New Century Resources, la société minière australienne candidate à la reprise du complexe industriel de Goro Nickel, a annoncé, lors d’un récent séminaire d’investisseurs à Melbourne, que "la négociation continue de progresser pour l'acquisition potentielle du site de nickel-cobalt de Goro (Vale-NC) en Nouvelle-Calédonie". La société, a toutefois ajouté : "nous devons pousser le bouton plus fort", indiquant possiblement un durcissement de sa position sur le prix de rachat du complexe industriel. De son côté, le site d’information australien MiningNews.Net, a affirmé que "New Century finalisait les négociations pour l'octroi d'un financement approprié avec Vale et l'État français…". Une autre source, proche du dossier, a précisé à Outre-mer la 1ère que "la totalité du montage financier, au demeurant assez complexe, serait remis à plat,". Aucun détail supplémentaire n'a été communiqué.

En Nouvelle-Calédonie, la transition de l'usine du Sud vers une production de nickel-cobalt (NHC) 100% destinée au marché des batteries électriques se poursuit avec succès. Le site industriel aurait atteint une production de 100 tonnes par jour.  

Dans l'actualité encore, une filiale de production d’électricité du géant russe Norilsk Nickel appelée NTEK a reçu l'ordre de suspendre les opérations dans six installations industrielles, pendant 90 jours, après un déversement massif de carburant ayant entrainé une pollution dans l'Arctique, a rapporté Reuters. 

Cours du nickel à trois mois au LME de Londres à 19:53 GMT :
13 395 $/t +3,28%. Progression hebdomadaire 4,79%

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live