Le projet Do-Kamo au centre des activités au Lycée du Grand Nouméa

santé
ateliers santé au grand nouméa
©Medriko Peteisi
Les élèves des BTS Economie sociale et familiale ont organisé pendant 3 jours des ateliers santé sur l’alimentation, les activités physiques adaptées et le diabète. Une campagne de don du sang a été réalisée au sein même de l’établissement.
Des activités qui permettent de sensibiliser les plus jeunes à prendre soin de leur santé et qui permettent aussi aux élèves de la filière santé d’être acteurs des futurs métiers qui les attendent. Au Lycée du Grand Nouméa, l'atelier autour de l'alimentation commence par un petit jeu éducatif : les élèves doivent remplir la pyramide alimentaire. "Les produits sucrés, c'est ce qu'il y a à limiter, c'est ce que la plupart des jeunes mangent" expliquent-ils.
 

Apprendre à cuisiner sainement

Après avoir trié les catégories d’aliments selon leur importance, petit détour dans l'atelier cuisine. "Dans cet atelier, je vais apprendre à cuisiner sainement, sans la graisse, équilibré avec des légumes" explique Wahnaini. Ses camarades et elle sont en classe de 1ère, ils sont guidés par les étudiants du BTS économie sociale et familiale. L’objectif est de préparer ici un plat sain et équilibré à partir d’une boîte de conserve, mélangé à des légumes frais. 
atelier alimentation découpe
©Medriko Peteisi

"Ca contient beaucoup de légumes : des carottes, du chou, de la courgette et après très peu de graisses parce qu'on a fait revenir la viande avant et on l'égoutte pour vraiment retirer toute la graisse et après on réutilise la graisse qu'il y avait dans la viande pour refaire cuire tous les légumes" explique Morgan Alpi, en deuxième année de BTS ESF.

À la question de savoir si cette recette sera reproduite à la maison, les élèves semblent positifs. "C'est des légumes que l'on a chez nous, c'est simple et c'est vite fait et au moins c'est équilibré" lance une jeune fille. 
 

Sensibiliser au don du sang

Dans la salle d’à côté, c’est une autre ambiance. Une balle dans la main, une aiguille et un tube dans le bras, Florient a 19 ans, il est en prépa école de commerce et est venu donner son sang. "
 

Finalement en donnant son sang, on pense un peu aux autres qui ont besoin de sang. Un atelier pratique pour ceux qui ne peuvent pas y aller en voiture, qui n'ont pas les moyens d'y aller en car, qui n'ont pas le temps.

- Florient



Écoutez Lorna Toukiman. Elle a 18 ans, elle est en 1ère année de BTS ESF. Dès 6h45 du matin, avec ses camarades, elle a aménagé une salle de classe pour en faire une pièce dédiée aux dons du sang. 

Lorna Toukiman


Des initiatives lancées par les élèves eux-mêmes en BTS ESF du lycée du Grand Nouméa. De futurs agents d’information de la santé, ou encore des conseillers en économie sociale et familiale. Des travailleurs sociaux qui manquent encore aujourd’hui en Calédonie.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live