publicité

Des prothèses d'avant-bras réalisées par imprimante 3D

Il y a quelques semaines, un pécheur de Wallis a reçu un double appareillage d'avant bras. Des prothèses fabriquées par une imprimante 3D.

  • Par Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le
Il y a 6 ans, suite à un accident,Tate Heafala avait été amputé de ses deux avant-bras. Grâce au travail de l'association E-NABLE NC South Pacific, ce pêcheur de Wallis peut désormais faire des petits gestes du quotidien comme "boire un verre" ou conduire.

"Je suis vraiment très très heureux d'avoir reçu ces prothèses. Je remercie tous ceux qui ont travaillé sur ce projet."


Entouré de ses proches, Tate Heafala, sourire aux lèvres, est ému : "je suis vraiment très très heureux d'avoir reçu ces prothèses. Je remercie tous ceux qui ont travaillé sur ce projet."

Pour l'association E-NABLE, le défi a été relevé "haut la main" car c'est la première fois que ce type de prothèse est fabriqué par leur imprimante 3D.
A Wallis, l'association pourra assurer un suivi et donc à des réglages grâce au docteur Kuea Emmanuel, correspondant d'E-NABLE NC South Pacific. Il est basé à l'hôpital de Sia Mata Utu. Son assisance est précieuse pour faire évoluer les appareillages.

Reportage Karine Arroyo et Laura Schintu
L'ASSOCIATION E-NABLE

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play