publicité

Cyclone Hola: toutes les alertes levées

«Compte tenu de l'évolution du phénomène Hola, qui ne représente plus une menace directe pour la Nouvelle-Calédonie», tout le dispositif d'alertes cycloniques a été levé à 13 heures.

Après Hola, des pompiers en action à Lifou. © NC La 1ère / Martine Nollet
© NC La 1ère / Martine Nollet Après Hola, des pompiers en action à Lifou.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
[MàJ 14 h 15]

Hola va poursuivre sa trajectoire vers le sud-est en faiblissant progressivement, et régresser au stade de dépression tropicale forte dans les 24 prochaines heures.
En conséquence, les conditions s'améliorent rapidement. 
Cependant, sur Maré, le sud et l'Ile des Pins, ce samedi après-midi, des rafales jusqu'à 80/90 km/h sont encore possibles et des averses modérées circulent. 
Sur le sud de la Grande Terre, de nombreux cours d'eau ont débordé, la prudence reste de mise. 
Le reportage, au Mont-Dore, de Gwen Quemener et Sylvie Hmeun.
INONDATIONS MONT DORE

Cumuls de pl​uie importants

Depuis jeudi matin, des cumuls de pluie de 200 à 350 mm sur le sud de la Grande Terre ont été relevés (220 mm à Nouméa), entre 80 et 100 mm sur l'Est et les Loyauté. 
Le reportage, dans des squats de Nouméa et Dumbéa, de Natacha Cognard et Gaël Detcheverry.
INONDATIONS SITUATION SQUATT

Avis de vigilance

Si Hola s’éloigne de nos côtes, Météo France place toutefois plusieurs communes en « vigilance jaune vent fort » la nuit prochaine. Il s’agit de Maré, les communes de l’agglomération, Nouméa et l’Ile des Pins. Des rafales de vents jusqu’à 90km/h sont encore possibles sur ces zones.

Dégâts minimes à Lifou

A Lifou, le réseau électrique qui a été fortement perturbé après le passage de Hola, est revenu à la normale ce matin. Pas de victime ni d’importants dégâts matériels à déplorer. 3 équipes de sapeurs pompiers ont effectué des reconnaissances dans les districts de Gaica et de Lossi, côté plateau et littoral.
Le bilan avec Yannick Lavigne, chef de corps des pompiers de Lifou, au micro de Martine Nollet. 


Toujours à Drehu, cette nuit, près de 300 personnes se sont réfugiées dans les différents centre d’accueil mis à disposition par la mairie. Elles ont attendu patiemment l’arrivée du cyclone, dans une ambiance plutôt détendue… On écoute Sylvia une habitante de l’île et Christophe un touriste, au micro de Martine Nollet.

Pas de dégâts importants non plus à signaler sur Tiga après le passage de Hola même si le vent soufflait fort et que la mer était déchaînée. Voyez ces images prises tôt ce matin par Paul Sailuegeje.
Cyclone Hola 10/03/18 Tiga

-----
[MISE A JOUR SAMEDI A 12H57]
A 13 heures, plus d'alerte, préalerte ou phase de sauvegarde: «Compte tenu de l'évolution du phénomène Hola, qui ne représente plus une menace directe pour la Nouvelle-Calédonie», la sécurité civile lève l'ensemble du dispositif, annonce-t-elle dans un communiqué diffusé à 12h45. La population est toutefois appelée à la prudence, notamment dans ses déplacements, en raisons des précipitations toujours fortes et des rafales de vent violent.

---
[MISE A JOUR A 10H30]

Alerte 2 levée à Maré à 11 heures, annonce la sécurité civile, avec phase de sauvegarde jusqu'à 13 heures. Cela signifie que les habitants peuvent sortir de chez eux, tout en restant prudents. Pendant cette période, les services aussi bien publics que privés assurent un retour à la normale. La population est invitée à prendre garde aux éventuels dangers : chutes d’arbres ou de matériaux, ou encore présence de conducteurs électriques au sol.

Ouvéa après Hola

A Ouvéa, l’alerte 2 a été levée à 8 heures, avant une phase de sauvegarde de deux heures, donc jusqu’à 10 heures.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Christian Favennec.
V2 OUVEA 1ER BILAN HOLA

Etre sur ses gardes​

A Lifou, c'est à 10 heures que le niveau 2 a pris fin, avec phase de sauvegarde jusqu’à midi. La pré-alerte est maintenue sur le reste de la Calédonie.

Ce samedi matin à Lifou. © NC La 1ère / Martine Nollet
© NC La 1ère / Martine Nollet Ce samedi matin à Lifou.


Un bilan provisoire positif

A ce stade, le bilan provisoire ne fait état d’aucune victime ni dégât significatif. La sécurité civile décompte 70 personnes mises en sécurité dans les trois centres d’accueil de Iaai, et 281 prises en charge dans les sept sites aménagés à Lifou. Au Vallon-Dore, les résidents du lotissement Mille et Berton, sur lequel un risque de glissement de terrain ont été orientés à titre préventif vers les points d’accueil montdoriens. A noter quatre individus qui ont dû être secourus par les pompiers du Mont-Dore après être tombés dans le creek Lucky, à Plum.

Peu de dégât à Ouvéa

Electricité et Mobilis

Le réseau électrique a tout de même été impacté à Lifou, pour 1890 foyers situés dans les districts de Wetr et Lössi. Vers 8 heures et demi, EEC signalait que le courant était rétabli pour un millier de clients, laissant 902 foyers sans électricité. Cette panne a entraîné des perturbations sur les communications Mobilis: treize relais mobiles de l'OPT sont hors service, dont douze à Lifou - et le treizième à Tontouta. La sécurité civile relève également que treize clients EEC ont été privés de jus au Mont-Dore après la chute d'un arbre sur un transformateur.

Tôles détachées d'un parc à cochon: plus de peur que de mal à Traput, Lifou. © Ronis Luenu
© Ronis Luenu Tôles détachées d'un parc à cochon: plus de peur que de mal à Traput, Lifou.

 

Perturbations sur des axes secondaires​

Concernant les axes routiers, la sécurité civile ne relève pas de problème sur les principales routes de Calédonie. Mais le réseau secondaire est perturbé par les submersions de radiers dans le Grand Nouméa et le Grand Sud, ainsi que dans le Nord à Pouébo et Ouégoa.

La phase de sauvegarde
La phase de sauvegarde

Trajectoire sud-est

Sur le plan de la météo, le dernier bulletin situait le cyclone à 8 heures à 100 km à l'est de Lifou et 85 km au nord-est de Maré. D'une pression de 971 hectopascals, il se déplaçait vers le sud-est à 25 km/h. Générant près de son centre des vents estimés à 130 km/heure, avec des rafales proches de 180 km/h. Selon les prévisions de Météo France NC, Hola poursuivrait sa trajectoire vers le sud-est en conservant d'abord son intensité, avant de régresser au stade de dépression tropicale forte dans les 24 prochaines heures. Le cyclone serait à 80 km dans l'est de Maré à la mi-journée, avant de s'évacuer vers le sud-est en fin de journée.

Conséquences pour les 24 prochaines heures

Sur Maré, les vents attendus à l'approche de Hola étaient estimés entre 100 et 130 km/h. Sur le reste du pays, entre 90 à 110 km/h, le sud de la Grande Terre et l'île des Pins étant les zones les plus exposées.
Concernant les pluies, le risque se concentre sur le sud de la Grande terre et les Loyauté. Selon le bulletin météo, les cumuls peuvent encore atteindre 100 mm dans les douze prochaines heures. 

Le littoral de Lifou après Hola. © NC La 1ère / Martine Nollet
© NC La 1ère / Martine Nollet Le littoral de Lifou après Hola.

Attention à la mer

Quant à la mer, elle reste dangereuse, en particulier aux Loyauté où les creux pourraient atteindre six mètres aujourd'hui, samedi. A Lifou et Maré, une élévation du niveau de la mer est possible, jusqu'à localement un mètre sur les zones les plus exposées (baie du Santal à Lifou, Tadine à Maré), entraînant des inondations des zones les plus basses. Cette surcote vient s'ajouter à la marée (à noter une marée haute en milieu de journée).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play