publicité

Maré : 100 kg de résidus d’hydrocarbures ramassés en 5 jours

Les opérations de nettoyage se poursuivent à Maré. Les déchets et autres plaques de fuel se multiplient sur les plages de l’ile. 

© NCla1ere/Sylvie Hmeun
© NCla1ere/Sylvie Hmeun
  • Sylvie Hmeun (et CM)
  • Publié le , mis à jour le

Le nettoyage se poursuit

Boulettes, morceaux de tapis et buvards anti-pollution imbibés de fuel, rien que dans la journée de lundi, 13 kg de déchets souillés et échoués sur les plages à l’Est de Maré ont été collectés par la population et l’agent de Socadis, la société de nettoyage mandatée par l’armateur du Kea Trader.
Depuis vendredi dernier, sur 7 km de littoral, près de 100 kg de résidus de fuel ont été ramassés, de Shabadran à Kurine en passant par Patho et Leone. La côte Est de l’ile est impactée à plusieurs endroits.

Le commissaire délégué pour la Province des Iles, Patrice Laroppe, et deux personnes de la Sécurité Civile sont sur place depuis lundi pour une mission de deux jours. Objectif : vérifier le dispositif de nettoyage des sites.
Ce mardi, les opérations de collectes se sont poursuivies.
© NCla1ere/Sylvie Hmeun
© NCla1ere/Sylvie Hmeun


Des nappes orangées qui inquiètent

La mairie de Maré, les pompiers et la Sécurité Civile ont également effectué une mission de reconnaissance des zones encore non-contrôlées pour vérifier  s’il y a ou non présence d’hydrocarbures. Une mission qui s’est faite par bateau car certaines zones sont difficilement accessibles par voie terrestre. Le tour complet de l’ile a été effectué en 5 heures. Rien à signaler, si ce n’est cet autre phénomène qui gagne en ce moment même les rivages,  des nappes ocre-orangées qui suscitent également l’inquiétude de la population.
Selon la Sécurité Civile, il s’agirait d’un phénomène biologique qui n’aurait pas de lien avec la pollution aux hydrocarbures.

© NCla1ere/Sylvie Hmeun
© NCla1ere/Sylvie Hmeun

De nouveaux débris

A noter en revanche qu’on commence à retrouver des déchets d’un autre type, qui pourraient être issus du Kea Trader comme un extincteur, des morceaux de mobilier ou des morceaux de mousse, tous souillés aux hydrocarbures. Ils ont été découverts dans la tribune de Kurine.

Prochaine réunion avec tous les acteurs du dossier lundi prochain à Maré. 
Des morceaux de bois qui pourraient provenir du Kea Trader. © NCla1ere/Sylvie Hmeun
© NCla1ere/Sylvie Hmeun Des morceaux de bois qui pourraient provenir du Kea Trader.

Le reportage de Sylvie Hmeun et Philippe Kuntzman 
POLLUTION MARE



Dimanche 25 février, les autorités avaient fait le point sur la situation.
Le reportage d'Antoine le Tenneur et  Sylvie Hmeun 
POINT ETAT POLLUTION MARE

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play