nouvelle calédonie
info locale

Ouvéa fête son nouveau monument aux morts

commémorations ouvéa
Ouvéa inauguration monument aux morts
©DR
Une foule d’habitants petits ou grands et de représentants institutionnels ont inauguré ce lundi, à Fayaoué, le nouveau monument aux morts d’Ouvéa. Il porte le souvenir des combattants tombés aux deux guerres mondiales, des disparus de La Monique et du caporal Baouma.
Il dresse ses plaques commémoratives au centre de l’île, face au lagon. Ouvéa s’est dotée d’un nouveau monument aux morts qui a été inauguré de belle manière, ce lundi matin, dans le district coutumier de Fayaoué. Tout près de l'ancienne mairie, de la brigade de gendarmerie et de la poste.
Ouvéa monument aux morts
©DR
 

En cercle

De nombreuses autorités coutumières, civiles et militaires, de même que des habitants venus de toute l'île, ont été invités à la cérémonie. Cérémonie durant laquelle les élèves de Iaai ont notamment chanté l’hymne national, celui de la Nouvelle-Calédonie et une composition de leur cru devant les quatre stèles disposées en cercle.
 

Lecture de témoignages

Les jeunes ont également lu des témoignages recueillis auprès des anciens. Les élèves du collège Shea Tiaou préparent notamment un livret pour les prochaines cérémonies du 11 novembre.
Ouvéa monument aux morts
Les différentes stèles présentes sur le monument aux morts ©DR
 

Quatre stèles

Deux sont dédiées aux combattants de la Première et de la Seconde guerre(s) mondiale(s). La troisième rappelle les disparus de La Monique. Car des habitants d’Ouvéa se trouvaient sur le caboteur perdu en mer dans la nuit du 31 juillet au 1er août 1953, entre Maré et la Grande terre. La dernière stèle honore la mémoire de Melam Baouma.
 

Tirailleurs

Le caporal de vingt-deux ans, mort lors d’une opération en Afghanistan le 19 août 2008, était originaire de Banutr. Auprès des stèles, deux statues représentent des tirailleurs kanak. Elles ont été réalisées et offertes par Armand Goroboredjo, sculpteur et ancien sénateur coutumier de l’aire Paicî-Cèmuhi. 
Ouvéa monument aux morts
Armand Goroboredjo devant l'une de ses sculptures. ©DR
 
Ouvéa monument aux morts
Les jeunes du collège de Shea Tiaou effectuent un travail de mémoire. ©DR

«Que ce devoir de mémoire se perpétue»

Evelyne Kapoa est l’adjointe de Boniface Ounou, le maire d’Ouvéa, et la responsable de la commission «condition féminine et citoyenneté». Elle évoque «le devoir de mémoire envers ceux qui sont partis et ceux qui ont combattu pour la liberté», à perpétuer auprès des prochaines générations.
L'élue communale répond au téléphone de Malia-Losa Falelavaki :

Monument d'Ouva, Evelyne Kapoa 1

Ouvéa monument aux morts
©DR

Retour à Fayaoué

A l'origine de cette initiative, relate Evelyne Kapoa, la découverte d'une plaque par l'équipe communale installée en 2014. Celle de la stèle qui se dressait autrefois à Fayaoué. Et c'est Fayaoué qui a finalement été retenue pour accueillir le nouveau monument aux morts.

Monument d'Ouva, Evelyne Kapoa 2

 
Ouvéa femmes
Le public était venu de toute l'ile pour assister à la cérémonie ©DR
Sur le site, des expositions sont à découvrir, réalisées en partenariat avec le sénat coutumier, les Forces armées en Nouvelle-Calédonie et la médiathèque d'Ouvéa.  
Ouvéa monument aux morts
Evelyne Utchaou devant le portrait de son grand-père, engagé de la Première guerre mondiale ©DR
Publicité