nouvelle calédonie
info locale

Le RIN veut rappeler au président Macron ses propos sur la Colonisation

politique ouvéa
RIN
©La 1ère
Le RIN, Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes, rencontrait la presse ce matin à Nouméa. Au sommaire : le 1er Mai, les célébrations autour d'Ouvéa, la visite d'Emmanuel Macron et les récents propos de Daniel Goa, président de l'UC.


Pour le RIN, cette année, le 1er mai sera certes la fête des travailleurs mais aussi l'occasion d'envoyer un message à Emmanuel Macron : le Rassemblement des indépendantistes et nationalistes veut lui rappeler ses propos de campagne sur la colonisation "crime de l'humanité" et lui demander d'en tirer les conséquences pour la Nouvelle-Calédonie.

Ouvéa, une visite qui a "manqué de préparation" 


Quant à la visite présidentielle à Ouvéa, pas question de jeter de l'huile sur le feu mais au vue des circonstances, elle n'est pas jugée opportune. "Si les choses avaient été mieux préparées, on était bien sûr complètement d'accord pour qu'il y ait cette commémoration spécifique de ces 30 ans. Mais là on a quand même eu le sentiment que cette arrivée du président Macron à Ouvéa a manqué un peu de préparation." explique Yvon faua.


Le travail du RIN va "à l'encontre de la logique politique de l'UC"


Autre polémique, les rapports politiques avec Daniel Goa suite à ses propos exigeants des militants du RIN qu'ils se démettent ou se soumettent à l'UC, Yvon Faua refuse de choisir. "Le travail que nous menons dans le cadre du RIN va à l'encontre de la logique politique de l'UC et ça, ça va être difficile à prouver. Mais je peux aussi comprendre la réaction du président Goa dans la mesure où Monsieur Ureguei, Président du parti travailliste, avait remis en cause certaines de leurs prises de positions en nommant précisément Monsieur Goa, Monsieur Wamytan ou encore Monsieur Neaoutyine." rajoute le porte-parole du RIN. 

Les militants du RIN ne cèderont pas, autant dire que c'est à Daniel Goa de trancher. Le sort des militants à la double appartenance RIN-UC est entre ses mains. 
Publicité