Covid-19 : pour la province Îles, "l’heure est grave"

coronavirus province des îles
Crise Covid au dispensaire de Wé, le lundi 20 septembre 2021. Lifou
Crise Covid au dispensaire de Wé, le lundi 20 septembre. ©NC la 1ere
Après les premiers décès aux îles, la province des Loyauté rend hommage à ses morts et met en garde sa population, qu’elle appelle à se protéger.  

Les mots traduisent l’émotion. "Ces derniers jours ont été marqués par la perte d’êtres chers foudroyés par le virus", écrit le président de la province Îles dans un communiqué daté du mardi 21 septembre. "Avec mes collègues de l’assemblée provinciale, nous tenons à leur rendre hommage", poursuit Jacques Lalié, "en particulier au vieux Félix, un des premiers infirmiers kanak du pays et fervent défenseur des droits des peuples autochtones".

Figure du CNDPA

Le matin-même, il était le premier habitant Covid + à décéder à Lifou, au dispensaire de Wé. L’homme, âgé de 89 ans, était une figure du CNDPA, le Conseil national pour les droits des peuples autochtones. "Nous avons perdu des hommes et des femmes de conviction et d’action qui ont œuvré notamment pour l’émancipation de notre pays", salue la province, avec "une pensée particulière" pour toutes les victimes calédoniennes depuis le début de cette crise.

"Nous sommes tous des cas potentiels"

"La maladie est virulente et ne choisit pas une typologie de personne particulière", dit encore le communiqué. "Nous avons aujourd’hui la preuve que chaque individu peut être touché, jeune ou âgé, nous sommes tous des cas potentiels."

Jacques Lalié conclut par un appel au sens des responsabilité de chacun. Et il "exhorte chaque Loyaltien" à s’armer face au virus, en évoquant pêle-mêle "les stratégies vaccinale, complémentaire et préventive"