La rentrée scolaire a suivi son cours aux Loyauté

coronavirus lifou
Rentrée bis coronavirus aux Loyauté, Ouvéa, 27 avril 2020
La rentrée bis à Ouvéa, lundi 27 avril. ©Robert Ismaël / Mairie d'ouvéa
C'était jour de rentrée post-confinement, à Maré et à Ouvéa, mais aussi pour une partie des élèves de Lifou. Tour d'horizon de la façon dont la communauté éducative des Loyauté s'est adaptée.
La rentrée a été décalée à ce lundi 27 avril, pour les élèves de Maré et Ouvéa. Les autorités de chaque île voulaient d’abord s’assurer que les conditions de sécurité sanitaire soient bien remplies. Et à Lifou, elle a été étalée. Une partie des enfants ont repris en fin de semaine dernière et les autres suivent cette semaine. Les rentrées des internes se sont ainsi succédées hier.
 

Le risque zéro n'existe pas. Il y a une bonne implication, et même une créativité, des équipes enseignantes qui est à noter. Nous avons vécu une situation exceptionnelle. On a expérimenté d'autres manières de travailler. Cela va nous permettre de parer à d'autres situations.
- Alice Wayewol, directrice de l'Enseignement à la province des Îles 

 

Contraintes

Comme sur la Grande terre, une contrainte de taille : les aménagements de toutes sortes imaginés pour faire respecter la distanciation sociale et les gestes barrières. Mais aussi l'absence d'élèves et d'enseignants éloignés de leur établissement par la suspension des dessertes.
 

A Ouvéa

Cette rentrée bis s'est déroulée dans de bonnes conditions, sur Iaai, où tout le monde a repris, que ce soit le public ou le privé, et du primaire au secondaire. Les autorités coutumières ont visité les établissements avant le jour J, pour s'assurer que tout était en place du point de vue sanitaire. Les parents d'élèves semblent avoir été rassurés puisqu'un nombre important d'enfants ont rejoint leur établissement ce lundi matin.
 

La satisfaction vient d'abord du fait que les enseignants s'y sont bien pris pour préparer cette rentrée. Surtout la contrainte qui leur a été imposée par rapport à la situation. Ils ont fait le nécessaire pour obéir aux conditions qui leur ont été imposées, et aussi, satisfaction, les élèves qui sont venus nombreux pour reprendre le chemin de l'école.
- Robert Ismaël, direction générale des services d'Ouvéa


Robert Ismaël interrogé par Erik Dufour : 
©nouvellecaledonie

Au collège Shea Tiaou, on enregistre ainsi douze absents seulement sur 98 inscrits. 
Ecoutez sa directrice, Sandrine Loubot, au téléphone de Martine Nollet: 

Collège Shea Tiaou, Sandrine Loubot

 

Les élèves sont arrivés avec les transports prévus à cet effet. Ils étaient un fauteuil sur deux. On leur a donné les consignes de lavage de mains, toutes les deux heures. Ensuite, ils sont allés en cours, ils rentraient en classe directement pour éviter l'attroupement devant les salles. Je suis passée dans toutes les classes pour les saluer et faire un petit discours de reprise. Ils sont très calmes, pas stressés. 
- Sandrine Loubot, collège Shea Tiaou

 

A Maré

L'heure de reprendre le chemin de l'école a sonné, pour le premier et le second degré. Exemple d'adaptation au collège de Tadine, qui a fait sa rentrée en effectifs réduits.
 

On est très contents parce qu'on a 90% d'élèves présents, ce matin. Ce sont des groupes de neuf à dix élèves par classe. Ils ont été accueillis par un professeur qui a consacré une heure à leur expliquer les règles de fonctionnement dans le collège cette semaine et les gestes barrières. Ce sont de nouvelles habitudes, mais qui nous permettront peut-être, au moment de la grippe et de la gastro-entérite, d'être un peu moins malades. 
- Emmanuelle Dubois, directrice du collège de Tadine.


A Taremen, le collège de l'Alliance scolaire attendait la moitié de ses 220 élèves. Idem pour l'internat et l'école primaire. Une rentrée progressive, là aussi dans le respect des consignes sanitaires de la Dacas -direction provinciale de l'Action communautaire et de l'action sanitaire. 
©nouvellecaledonie

La vingtaine d'absents de ce collège étaient des élèves malades, mais aussi des enfants du district de La Roche dont les familles ont suivi la consigne du grand chef Hippolyte Sinewami-Htamumu. La chefferie a appelé dimanche «tous les parents des élèves ressortissants du district et tous établissements confondus à n'envoyer leurs enfants qu'à partir du lundi 4 mai», à l'école. Cela, «étant donné que les personnels enseignants arrivés par le Betico 2 ce samedi reprennent immédiatement leur poste sans obligation de confinement, et pour être en accord avec le monde coutumier du pays kanak».
  

A Lifou

Beaucoup de jeunes Drehu n'avaient pas fait leur rentrée en fin de semaine dernière : à Lifou, elle s'étale sur plusieurs jours. Cette semaine, place au second degré et au privé. La rentrée des internes a donc occupé la fin du week-end, comme au collège Hnaizianu de l'Asee, à Xepenehe :
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live