A Lifou, les petites structures touristiques à la fête

tourisme
tourisme lifou petite baie
©NC la 1ere

Faute de pouvoir voyager à l’extérieur, les Calédoniens profitent des vacances scolaires pour visiter le territoire. Une manne inespérée pour les petites structures du pays. Zoom sur celle créée il y a 8 ans par Annette Wejiene à Lifou.

A 63 ans, Annette Wejiene est à la tête de son gite, A la petite baie, depuis huit ans. Dans cet endroit paisible du sud de l’île, situé dans un écrin de verdure en bord de plage, Annette adore être aux petits soins pour ses clients. A chaque arrivée, elle cueille ainsi un bouquet dans son jardin, « c’est comme un geste d’accueil, c’est pour leur dire bienvenue », explique-t-elle.

Mélanger les cultures

Au tout début de son activité, Annette ne dispose que d’une seule paillote pour accueillir ses clients, un mode d’hébergement qui séduit les visiteurs, et qui reflète la façon dont Annette envisage son activité : la paillote dit-elle, c’est « les deux cultures mélangées, c’est-à-dire la case traditionnelle, c’est la culture mélanésienne, et le lit, c’est la culture européenne. » 

Annette fait également table d’hôte, mais elle tient à ce que les clients se sentent chez eux. Elle leur met donc sa cuisine à disposition « pour qu’ils puissent faire la cuisine comme à la maison. »

« C’est un vrai coin de paradis, témoigne ce visiteur. En plus les gens comme Annette sont adorables, d’une gentillesse extrême donc on a vraiment plaisir à être chez eux on se repose. Annette nous fait la cuisine deux fois par semaine et c’est excellent. On passe de très bonnes vacances. »

Nouvelle clientèle

La fermeture des frontières provoquée par la crise sanitaire, a contraint les habitants à passer leurs vacances sur le territoire. Une aubaine pour les petites structures comme celles d’Annette, et qui permettra peut-être de voir émerger une nouvelle clientèle. « Jusqu’ici, j’avais surtout des clients européens, mais maintenant j’ai des appels de gens du pays ».

Le reportage de Clarisse Watue et Christian Favennec : 


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live