Confinement : environ 700 résidents de Lifou contraints de rester dans le Grand Nouméa

lifou
confinement : élan solidarité pour Loyaltiens bloqués à Nouméa
Ils étaient venus pour un court séjour à Nouméa. La crise sanitaire en a décidé autrement. Confinement oblige, ces résidents des îles Loyauté ont pu compter sur la solidarité familiale pour être hébergés. Oui, mais pour combien de temps ? Et avec quelles ressources ?

 
Il serait près de 700 personnes à s’être retrouvées bloquer notamment à Nouméa depuis l'annonce du confinement "pays". Après deux semaines, certains se retrouvent sans ressource ou à l'étroit chez leur hôte. La mairie de Lifou organise avec le Secours catholique un appel aux dons.
 

Des situations diverses

C’est le cas d’Elie Wenehoua. Lui et une vingtaine de membres de sa famille, s’étaient déplacés pour assister aux funérailles d’un parent. Depuis, il loge depuis chez ses proches mais cette situation lui pèse.

Autre témoignage celui de cette mère de famille. L’état de santé de sa fille de 2 ans avait nécessité un déplacement sur Nouméa. Depuis le 16 mars, elles sont hébergées par un membre de sa famille.

Ce séjour imprévu et contraint par la crise Covid-19 actuelle peut durer des semaines voire des mois selon l’évolution sanitaire du pays. Pour ce faire, la mairie de Lifou a sollicité l’aide logistique et matérielle du Secours catholique. Outre des sacs de nourriture, un appel au don financier.
 

« Les personnes originaires de Lifou résidant sur Nouméa pourront par cet appel au don financier, contribuer à leur tour, à cet élan de solidarité que nous organisons .»


Reportage Sylvie Hmeun
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live