Les quarts de finale de la Coupe: quatre rencontres ce week-end

football lifou
Foot Qanono
©NC la 1ère
Les quarts de finale de la Coupe de Calédonie, c'est ce week-end. Au programme : quatre rencontres à Nouméa, Koné et Dumbéa. Le point avec l'entraîneur de l'AS Qanono et celui de l'Olympique. 
Les quarts de finale de la Coupe de Calédonie de football se déroulent ce week-end. Samedi, sur le terrain Pentecost à Nouméa, à 13 heures, le SC Né Dréhu affrontera l’As Kunié et puis à 15h30 Hienghène Sport, le tenant du titre, sera opposé à l’AS Qanono (PH Îles). A Koné, au stade Yoshida, à 14 heures, le RC Poindimié (PH Nord) accueillera l’AS Magenta. Et enfin, dimanche à 14 heures sur le terrain de Koutio, à Dumbéa, l’AS Mont-Dore rencontrera l’Olympique (PH Sud).
Qanono
©Philippe Kuntzmann

Seul club des îles encore en lice

L'AS Qanono est donc le seul club de la promotion d'honneur Iles encore en lice. L'AS Qanono et Hienghène Sport se sont déjà affrontés lors de précédentes compétitions. Leur dernier face à face remonte à 2013 lors de la finale de la Coupe Calédonie. «On sait très bien que Hienghène est une grande équipe. On les a affrontés beaucoup de fois déjà, quand on était en Super ligue. On va prendre du plaisir et on espère gagner cette coupe avec ce groupe », lance Geordy Huliwa, attaquant de l'AS Qanono «Il faut avoir un esprit combatif sur le terrain, il ne faut jamais lâcher. Il faut toujours y croire», ajoute Paul Atrewe, capitaine de l'AS.

Le reportage de Clarisse Watue et Philippe Kunztmann :
©nouvellecaledonie

Une bonne cohésion à l'Olympique

Tombeur de la JS Baco au tour précédent, l’Olympique a l’objectif de se qualifier pour une demi-finale. « L'état d'esprit? On va rester sur notre lancée: une bonne cohésion de groupe. C'est un tirage qui n'est pas le plus compliqué, ce n'est pas le plus facile non plus. Il faudra faire belle figure face à cette belle équipe du Mont-Dore. Et continuer à produire du jeu, comme le fait depuis le début de la reprise du championnat, détaille Kévin Ménielle, l’entraîneur de l’Olympique. On a l'avantage d'avoir déjà joué contre Baco sur ce terrain, donc on connait un petit peu la surface qui est assez dure avec le soleil d'aujourd'hui. Après, on est plus habitués, les deux clubs, à évoluer sur du synthétique. Mais c'est un match de coupe, peu importe le terrain, il va falloir livrer la plus belle des batailles pour essayer de glaner cette place en demi-finale. »
 

On a l'avantage d'avoir déjà joué contre Baco sur ce terrain.
Kévin Menielle, entraîneur de l'Olympique


Kévin Menielle, au micro de William Lecren : 

Entraineur Olympique

Les Outre-mer en continu
Accéder au live