A Lifou, un événement inédit pour les disparus de "La Monique"

hommage lifou
Cérémonie Monique Xepenehe Lifou 30 juillet 2022
Les participants ont jeté à la mer des fleurs en mémoire des disparus. ©Brigitte Whaap / NC la 1ère
Elle se poursuit, la série de commémorations voulue à l'échelle de toute la Nouvelle-Calédonie pour se rappeler les disparus de "La Monique", et préparer le soixante-dixième anniversaire de ce drame maritime. Ce samedi, malgré la pluie, c'est à Xépénéhé qu'a été honorée la mémoire des 126 victimes, dont pas moins de 59 personnes originaires de Lifou.

Le mauvais temps et les perturbations du trafic aérien n’ont pas empêché de poursuivre le travail de mémoire. Samedi, les commémorations envers les disparus de La Monique ont pris place dans le Nord-Ouest de Lifou, au site Haima de Xepenehe. 

Monique cérémonie Xepenehe Lifou 30 juillet 2022
La journée à Xepenehe a été chargée d'émotion. ©NC la 1ère

C’est de là que le caboteur a quitté Lifou pour Maré, en ce funeste mois de juillet 1953. Il a disparu après avoir quitté Nengone, puisque le navire n'a jamais atteint le port de Nouméa. De lui on a retrouvé "trois fûts vides, ainsi qu'une bouée et des traces d'huile", comme il a été rappelé ce jour.

Monique cérémonie Xepenehe Lifou 30 juillet 2022
Plusieurs écoliers ont été associés à la cérémonie. ©NC la 1ère

Des fleurs à la mer

Comme Ouvéa jeudi, le pays drehu vivait cet événement pour la première fois, et la journée a été ponctuée de moments forts. Ces fleurs lancées dans la baie de Santal en hommage aux disparus : 108 passagers et dix-huit membres d’équipage parmi lesquels 59 personnes de Lifou (images de Brigitte Whaap).

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 1 ©NC la 1ère

De toutes les Loyauté, c'est cette île qui a payé le plus lourd tribut. Les nom, tribu, âge, des malheureux ont été énoncés par des écoliers.

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 3 ©NC la 1ère

Un monument mémoriel a été également dévoilé, dans l’idée d’être transformée en pierre commémorative l’année prochaine, pour les soixante-dix ans du drame.

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 2 ©NC la 1ère

La Monique cérémonie Lifou Xepenehe 30 juillet
Parmi l'organisation de l'événement. ©NC la 1ère

Des habitants ont apporté leur témoignage. Pascal Wakapo, petit chef de Nang, assistait au départ du caboteur, il y a soixante-neuf ans. Il en avait cinq. 

"La Monique" vue de Lifou, Pascal Wakapo, par Brigitte Whaap

"On raconte comme si c’était aujourd’hui"

Cette grand-mère s'avère même une rescapée. Elle raconte en langue comment son mari lui a demandé de prendre La Monique pour le rejoindre à Nouméa. Mais son cousin germain, son frère dans la coutume, lui a dit de ne pas partir.

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 4 ©NC la 1ère

Voici la traduction de son histoire. Deux vidéos signées David Bilbault :

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 5 ©NC la 1ère

Une traductrice qui a découvert ce récit à l'occasion de la journée commémorative :

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 6 ©NC la 1ère

Le porte-parole de la chefferie de Xepenehe se réjouit d'une journée comme celle-ci. "C’est la première fois qu’un tel événement est organisé. Nous n’avons pas l’habitude dans le monde mélanésien de faire ce devoir de mémoire", souligne-t-il. "Personnellement, j’ai un cousin avec sa femme qui ont disparu en même temps que La Monique." Il répond à David Bilbaut :

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 8 ©NC la 1ère

Une jeunesse attentive

Ces garçons étaient curieux de savoir si un de leurs vieux figurent parmi la liste des victimes. "On est venus pour écouter les noms de ceux qui était dans La Monique."

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 10 ©NC la 1ère

Ces filles livrent elles aussi les raisons de leur présence.

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 9 ©NC la 1ère

Les enfants de différentes écoles (Xepenehe, Trupit, Luecila) ont en effet participé à l'événement. Ils ont créé des poèmes, des chants ou un slam exprès pour l’occasion. Certaines classes ont fait un travail particulier sur cette histoire de La Monique. Ecoutez ces élèves de CE1-CE2 à Xepenehe entonner "Ô toi, mon mystérieux bateau, murmure-moi ton histoire", sur l’air de Ce n’est qu'un au revoir

Lifou célèbre La Monique et ses victimes, 7 ©NC la 1ère

Synthèse de Brigitte Whaap :

©nouvellecaledonie

Ce dimanche, comme chaque année, c’est sur Maré, à Tadine, qu'aura lieu une cérémonie.