Près de quatre tonnes de patates douces à Nouméa

agriculture lifou
Patates douces
©Philippe Kuntzmann
La dix-huitième Fête de la patate a lieu ce week-end, non pas à la tribu de Hnathalo, à Lifou, mais à Nouméa. Rassemblements et fêtes en tous genres étant annulés cette année sur Drehu à cause de la pandémie, 3,7 tonnes de patates douces ont été acheminées vers la capitale.
 
Dreudraie Issamatro sort une à une les patates douces de terre. La jeune mère de famille est dans le champ de sa belle-mère, à Ajo, situé à 5 kilomètres de la tribu de Hnathalo. Le sien, se trouve à quelques pas de là. La jeune mère de famille, originaire de Nengone, a l’habitude de planter des ignames.
Patate douce récolte
©Philippe Kuntzmann

C’est sa belle-mère, Maria, qui lui a transmis la passion de cultiver la patate douce. Dreudraie a préparé 76 kilos de patates douces pour l'occasion. « C'est un produit phare de la tribu de Hnathalo. Je suis arrivée ici, ils fêtaient déjà la Fête de la patate, se souvient Dreudraie Issamatro. On a fait comme tout le monde, on a planté de la patate.» 

Patate douce fillette
©Philippe Kuntzmann

40 producteurs de la tribu de Hnathalo

Cette année, la production est particulièrement abondante, d'où cette volonté de délocaliser l’évènement à Nouméa. 3,7 tonnes de patates douces ont donc été récoltées pour l'occasion par 40 producteurs de la tribu de Hnathalo. «L'argent n'est pas à Nouméa, il se trouve ici. Mon mari est à la retraite et moi le mercredi je vais vendre mes produits au marché. Ce qui fait que j'ai toujours des pièces. Je vous encourage donc à travailler la terre», conseille Maria Issamatro. 

Aussi des produits d'Ouvéa

Le rendez-vous est donné, aujourd'hui, samedi, de 7h30 à 17 heures et dimanche de 7 heures à 16 heures, à la gare maritime du Betico. A noter, que cela sera aussi l'occasion d'y trouver des produits d'Ouvéa. 

Le reportage de Clarisse Watue et Philippe Kuntzmann :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live