À Maré, des bénévoles formés pour surveiller les récifs

environnement maré
©nouvellecaledonie
Le Réseau d’observation des récifs coralliens forme des bénévoles maréens à l’observation des coraux pour mieux les sensibiliser à la préservation de l'environnement. Un reportage en deux volets.

Le Réseau d’observation des récifs coralliens (RORC) vient de former de nouvelles sentinelles à Maré. Des habitants de l’île ont appris à observer les coraux. Avant de plonger dans le lagon, ils ont suivi une séquence théorique prodiguée par Sandrine Job, biologiste marine et fondatrice de l’Association Pala Dalik.

Place tout d'abord à la méthodologie. Dans l'eau, les bénévoles maréens doivent être prêts à compter et noter certains poissons, les habitats et certains invertébrés. Chaque rôle est prédéterminé : un plongeur se concentre sur les poissons indicateurs comme les chirurgiens, les perroquets les loches Castex. Un autre observateur scrute les différents types de coraux : taille, couleur, abondance. Le troisième apnéiste se concentre sur les invertébrés : bénitiers, bêche de mer, étoiles, oursins….

Susciter une prise de conscience

Lorsque les plongeurs se mettent enfin à l'eau, ils découvrent de nouvelles sensations. Le lendemain, ils vont explorer un récif en danger et un site en cours de régénération. De quoi susciter une prise de conscience. Cet inventaire sera renouvelé chaque année, de préférence avec les mêmes observateurs. En 22 ans d’existence, le réseau s’est étendu à 88 stations d’observation, dont six rien qu’à Nengone.

©nouvellecaledonie